Fairy Tail RPG

Forum free rpg basé sur le manga Fairy Tail
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand deux femmes s'enculottent [PV: Gallia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ephaez Alberona-Nova
avatar
Messages : 71
Points Magiques : 79
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Chez Cana Alberona.

Weekly Sorcerer
Guilde: Aucune
Mage de Rang:
Orientation Sexuelle: Lesbienne fidèle.
MessageSujet: Quand deux femmes s'enculottent [PV: Gallia]   Jeu 22 Fév - 23:23

Depuis plusieurs jours, la soubrette n’arrivait plus à se calmer. L’irruption de l’inquisitrice avait mis à mal Ephaez, qui, jusque-là, n’avait pas rencontré une situation aussi ridicule, à croire que Fiore était encore plus étrange que ce qu’elle pensait, malgré qu’elle y ait vécu depuis peu. Elle avait été charmée, séduite. Elle, Ephaez la métisse fidèle. Comment pouvait-elle expliquer son comportement, sa faiblesse devant le corps de cette femme qui représentait une terrible tentation et dont l’objectif était de nuire à celle qu’elle aimait ? Tant de questions hantaient l’esprit de la jeune femme, celle qui, il n’y a pas si longtemps que cela, utilisait ses propres charmes, son corps pour accomplir son devoir, avait perdu contenance face à celui du corps bronzé des plus marquants de la dame aux yeux à la profondeur océanique ; son physique avait été une arme, autrefois, et la voilà démunie face à celui d’une autre, risible. Peut-être était-ce la naissance d’une jalousie qui s’exprimait ainsi, ou peut-être bien qu’elle venait simplement de rencontrer pour la première fois depuis qu’elle était entrée au service de Cana une personne qui l’intéressait ? Elle avait, après tout, un gout connu pour les conflits. Allongée sur son canapé, la métisse tenait un objet particulier d’une main, le regardant en essayant de comprendre ses propres envies.
Une culotte. Pourquoi est-ce que cette culotte semblait lui lancer un défi, que faisait-elle là ? La dame à la peau chocolatée savait à qui elle appartenait, c’était bien ça, le problème. Et elle avait la chance de ne pas avoir une partenaire très présente avec ses missions, pas qu’elle ferait le linge non plus ceci dit. Jouant avec la matière délicate, elle ne l’avait pas lâché depuis qu’elle l’avait retrouvée mélangée à ses culottes, en allant récupérer le collier qu’elle avait dissimulé. Comment pouvait-on oublier un sous-vêtement ? Il avait beau être réducteur et minimaliste, c’était sa première remarque, lorsqu’elle avait réussi à se calmer. Souillée. Imbibée. Ladite culotte était la preuve de. Non, elle ne devait pas penser à ça, sinon elle allait encore rougir et fantasmer. Oublie, oublie, oublie. Mais cela signifiait qu’elle avait été sans, depuis, la douche. Le souvenir de la marque laissée la fait sourire.
Non, arrête ! Malgré tout, la culotte restait dans la main, complètement séchée des marques obscènes laissées par la propriétaire. Il fallait la rendre. C’était évident. Mais c’était probablement ce que souhaitait l’inquisitrice qui se jouait si bien d’elle, avec ce sourire narquois, cette joueuse qui semblait ne posséder aucune limite.

Se redressant, elle glisse le tissu contre sa poitrine, son décolleté s’ouvrant par le bas, elle ne comptait pas se promener avec un tel objet en main. Et puis, de toute manière, ce n’était pas comme si, dans ce monde de luxure, un tel geste était étrange. Sa propre tenue pouvait être perçue comme tendancieuse, elle invitait à plus, ressemblant probablement à celui des danseuses exotiques du pays, après tout elle se promenait avec plus de bijoux que de tissu, son buste pouvant être aisément dévoilé aux yeux des plus audacieux et sa propre culotte était bien visible lorsqu’elle se déhanchait de trop avec ses pas chaloupés. Pour cette fois, ses cheveux ne lui serviraient pas de cape naturelle, optant pour en faire deux longues nattes, tout du moins deux longues et deux courtes sur le devant, si on prenait en compte celles qui encadraient son visage.

Il était temps qu’elle sorte s’occuper de cette affaire, ou elle n’en verrait jamais le bout. Il allait, cependant, lui falloir un moment avant de trouver le lieu où résidait la blonde, mais, au moins, elle pouvait déjà restreindre ses choix aux hôtels les plus luxueux, peut-être même devrait-elle se tourner vers ceux qui offraient des services spéciaux à quiconque souhaitait se réchauffer dans un lit moelleux. Ce qui revenait, il fallait le dire, à n’en éliminer aucun. Elle aurait également pu se renseigner auprès de la guilde, mais, ne souhaitant pas apporter l’attention sur une histoire personnelle avec des amis de sa compagne, il lui semblait plus judicieux de régler cette histoire elle-même. Heureusement pour elle, cela ne serait pas aussi difficile de découvrir où le derrière garni de cette satanée bronzée autoritaire se posait, après avoir fait le tour des établissements, elle avait réussi à obtenir, non sans utiliser certains avantages évidents, la chambre où résidait l’inquisitrice.
Maintenant, devait-elle s’y diriger pour lui rendre en main propre son oubli, le laisser reposer sur la poignée de la porte ou encore et de manière bien plus inventive, lui offrir une demoiselle portant ladite culotte pour qu’elle la récupère ? De toutes ces options, la dernière semblait la plus logique, toute chose considérée. Mais elle savait bien que, malgré ses mots prononcés en la quittant lors de l’orgie, son angoisse ne se calmerait pas simplement une fois la culotte hors de sa vue.

Il fallait qu’elle prenne les choses en main. Il fallait qu’elle affronte cet obstacle. Elle s’était ramollie, adoucie aux côtés de son amour, en devenant une dame de compagnie, elle avait fui qui elle était, elle avait perdu sa férocité d’antan, elle avait beau avoir une langue bien pendue, sa passivité, son rôle de soubrette avait arrondi ses angles, elle se laissait faire, pousser, au point de prendre la fuite, encore, quand elle avait peur de ce qu’elle pouvait faire, quand elle craignait ce qu’elle voulait faire.
C’était décidé. Montant dans l’ascenseur, la lapine était remontée. Tapant du pied, les bras croisés, les quelques personnes qui partageaient la montée la regardaient étrangement, et, pour une fois, ce n’était pas à cause de sa tenue. Finalement, le dernier étage, elle s’était tapé le luxe de réclamer une pièce d’exception, la garde. Ses pas la menaient jusqu’à la chambre, et, si cette scène semblait bien familière, elle espérait qu’elle la rendrait aussi renversante pour celle qui était devenue le centre du bouillonnement de ses émotions. Elle toque à la porte de manière intensive, une main sur sa hanche, avec un peu de chance, elle réussirait à ne serait pas la plus déstabiliser des deux cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 95
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Quand deux femmes s'enculottent [PV: Gallia]   Mar 27 Fév - 23:31

« Charmant ! Il ne pouvait être mieux porté… » Déclara Gallia, ses yeux luisants d'un regard appréciateur, en reluquant de la tête aux pieds le cosplay coquin de femme lapine porté par « Cana ».

Elle-même portait son déguisement de femme chatte fort révélateur. Mains sur les hanches, l'inquisitrice s'approcha au plus près de l'autre femme qui restait immobile et silencieuse, le regard fuyant et un air nerveux malgré le compliment. Se penchant légèrement vers celle-ci avec un sourire narquois, elle lui susurra à l'oreille d'une voix à la fois douce mais autoritaire :

« Maintenant, petite salope, tu vas t'agenouiller devant moi, écarter le tissu ci-bas qui cache ta chatte et la caresser tout en léchant la mienne... »

La beauté exotique s'exécuta docilement alors que la blonde, cuisses grandes ouvertes pour en faciliter l'accès, s'installait confortablement sur les coussins d'une banquette apparue opportunément derrière elle. D'une main de propriétaire satisfaite, la chipie runique se mit à flatter le sommet du crâne de la métisse. Des soupirs d'aise se mirent à s'échapper de ses lèvres…

Les soupirs étaient authentiques mais la réalité de la scène était tout autre. Dans cette suite louée à prix d'or dans un hôtel de luxe de Magnolia, il n'y avait que la peste du Conseil Magique. Seule, nue en dessous de la ceinture, allongée sur le lit, celle-ci était en train de se contorsionner en s'offrant du plaisir en solitaire à l'aide d'un godemiché vibrant magiquement, sa main libre se crispant fermement sur le sous-vêtement dans lequel, sous l'effet de ses envies intimes, la garce blonde avait planté ses dents et étiré légèrement en arrière avec sa mâchoire. Ses pensées et son imagination étaient tournées vers la légitime propriétaire du sous-vêtement dans ces moments-là depuis sa rencontre avec cette femme aux cheveux violets et à la peau mate.

Cette petite dinde avait osé se faire passer pour la personne à qui elle rendait visite ce jour pour audition en vue d'un efficace rappel à l'ordre, la première d'une longue liste de fauteurs de troubles à Fairy Tail. Elle ignorait encore que son mensonge avait fait long feu. Gallia ne lui avait pas encore rendu une nouvelle visite, allant plutôt faire suer les autres membres de la liste plus disponibles. Un seul passage avait suffit pour la plupart d'entre eux en jouant avec leurs nerfs par une habile combinaison d'autoritarisme, de mauvaise foi et de petites mesquineries sou l'égide des autorités légales. Inutile d'en rajouter pour faire passer le message. Et puis, la liste était déjà bien longue comme cela si on y ajoutait les insaisissables, ceux qui avaient la chance d'être systématiquement en mission lorsque l'inquisitrice entendait les auditionner à leur tour. « Cana » pouvait être délayée encore un peu pour un second tour de piste, au moment où elle s'y attendrait le moins. Et là, la chipie runique entendait bien la mettre à nu. Au propre comme au figuré. Du moins, en fantasmait-elle à propos de cette petite femme à fort caractère qui lui plaisait bien après tout. Bien peu avait osé la rembarrer jusque-là et pratiquement tous les autres personnes avaient payé pour cela à un moment ou un autre. Un sourire mauvais se forma sur les lèvres de la chipie runique au souvenir de certaines de ses rétributions cruelles et humiliantes. Une magicienne légale qui la prend de haut ? Un court séjour en cellule avec quelques sales types avant que ne soit réalisé « l'erreur judiciaire » vengeait l'orgueil de la sorcière Nova. Un mage noir qui refuse de parler en jouant les gros dur bien macho avec elle ? Une sodomisation au gode-ceinture le faisant couiner comme une petite femelle avec l'assurance que des images volées en son et lumière de sa profanation circuleraient dans la prison où il sera envoyé suffisait à lui faire tout avouer pour sauver sa réputation de petit caïd minable. Personne ne sortait vraiment indemne de ses interrogatoires. Voyons donc sous peu si l'audacieuse réglerait à son tour l’addition… en nature !

Les dernières paroles de la belle aux oreilles de lapin revinrent à l'esprit de la peste du Conseil Magique.

« J’espère ne jamais te revoir, pour mon couple. »

Un gloussement échappa à la magicienne alanguie sur le lit, accélérant pour l'occasion le mouvement de va-et-viens nerveux de son substitut phallique.

« Mais hélas pour ton couple, petite menteuse, nous nous reverrons bientôt ! Au moment que je jugerai opportun p... » Commença-t-elle en pensée.

Des coups contre la porte interrompirent son propos et, à son grand regret, son moment de plaisir intime.

« Un instant ! » Gronda d'une voix forte la magicienne irritée par l'interruption.

Elle posa négligemment son sex-toy sur son dessus de lit sans même se donner la peine de le cacher. A quoi bon puisqu'elle ne laisserait pas entrer l'importun qui venait de lui gâcher sa jouissance toute proche ?

Se levant rapidement, Gallia attrapa un paréo coloré qu'elle portait occasionnellement, surtout à la plage d'Akane Beach, et le noua en vitesse autour de sa taille. Plus haut, son corset était assez relâché et il fallut le resserrer un peu pour faire sérieux. Se faisant, elle contracta aussi les muscles de son fessier, ressentant mieux la petite ogive introduite dans son sphincter qu'elle portait régulièrement. Son plug anal était bien en place, lui offrant discrètement un délicieux plaisir coupable en toute situation. Même avec les vêtements les plus moulants, sa présence était indétectable ou presque tant qu'elle n'était pas déculottée. Sur ce sujet, pensant rapidement expédier son visiteur, l'inquisitrice ne se donna pas la peine d'en enfiler une. La blonde laissa même celle qu'elle avait prise à « Cana » sur le lit, juste à côté de son jouet intime encore luisant de cyprine.

Parvenue devant la porte, elle ouvrit celle-ci rageusement après une sommaire remise en place de ses cheveux, foudroyant du regard la personne ayant troublé son activité salace.

« On me dérange pourquoi ? Je suis très occ... » Demanda la magicienne d'une voix agressive.

Elle ne put finir sa phrase en découvrant qui venait lui rendre visite à l'improviste, bouleversant ses propres plans. De toutes les personnes auxquelles la blonde avait songé, « Cana » prenant l'initiative de la rencontrer sur son terrain ne lui avait même effleuré l'esprit. Incapable de cacher sa surprise, son visage se décomposa.

« Toi !? » Balbutia-t-elle avant de se reprendre en arborant une face aussi neutre que possible malgré son trouble. « Que viens-tu donc faire là ? »

Voilà que le destin forçait la main à la chipie runique en faisant venir dans sa résidence du moment la femme qu'elle était en train de désirer charnellement. Qu'allait donc lui réserver encore cette journée ?

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand deux femmes s'enculottent [PV: Gallia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux ne font qu'un
» Quand deux destins se ressemble et s'assemble...
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Deux femmes ne font jamais bon ménage [Terminé][+18 ans]
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: v2-
Sauter vers: