Fairy Tail RPG

Forum free rpg basé sur le manga Fairy Tail
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Sam 3 Juin - 9:04


 

Vacances Forcées entre Collègues
Avec Minoda & Shumi Scion et Shana S. Cumdump



Dix jours auparavant...

Essayant maladroitement d'être silencieux, les soldats runiques étaient fébriles. Menés par l'inquisitrice Gallia Nova, l'escadron savait ne pas agir selon les ordres venus d'en haut. Cette dernière avait prise l'initiative de tenter une intrusion dans le bâtiment bien avant l'hallali, contrairement à ce qui était prévu par le plan de base et au mépris des règles de prudence usitées par les Chevaliers Runiques. Comme à son habitude, la blonde n'en avait cure. Nombre de ses succès était dû à sa capacité de faire abstraction des consignes de sa hiérarchie et improviser son propre plan de bataille. Il y avait eu certes des échecs mais en proportion, ils étaient éclipsés par les réussites. Donc acte !

La nuit était encore jeune. La magicienne s'échinait à forcer la porte de derrière d'un vieux manoir isolée en campagne à la lueur de la lune. Celui-ci était présumé servir temporairement de repaire à la guilde clandestine Grimoire Heart pour une opération en cours dans le coin. Le Conseil Magique avait eu l'information grâce à un coup de chance inespéré. Un complice de bas étage de la redoutable guilde de mages noirs avait été capturé il y a peu dans les environs. Il avait craché le morceau contre une remise de peine. D'après ses dires, des membres importants de la guilde étaient actuellement présents ici-même. Peut-être même Hadès en personne. Les paris allaient bon train entre les hommes de troupes à ce sujet. Le Conseil magique avait aussitôt mis en branle tous ses agents immédiatement disponibles pour mettre la main sur les intéressés. En l'occurrence, rassemblée à la va-vite, la task force avancée du Conseil était menée par quatre de ses éléments parmi les plus capables : les sœurs Minoda & Shumi Scion, Gallia Nova et Shana S. Cumdump. Regrettablement, le chevalier commandant Lahart était occupé ailleurs pour prendre en main de suite cette mission. Il devait rejoindre dans les meilleurs délais le quatuor avec des renforts pour mener l'offensive contre les mages noirs. Si ceux-ci étaient encore sur place...

Un plan de bataille avait été établi rapidement dans cet optique. Une stratégie habituelle, bien rodée, pour ce genre de mission. On encerclait furtivement le manoir pour commencer en attendant les renforts. Puis, une fois tout le monde prêt à agir, fort de leur supériorité numérique, les Chevaliers Runiques donneraient l'assaut. Avec le bon droit de leur côté et l'avantage de la surprise, ils remporteraient naturellement la victoire. Ignorant la puissance réelle de leurs adversaires, emportés par leur élan, le scénario des agents runiques était dans ce cas-là bien optimiste !

À cette candeur sur le rapport des forces en présence, il fallait ajouter les travers et tempéraments de chacune des officières participants à cette mission. Expédiant les escadrons runiques dans l'urgence, le Conseil n'avait pas choisi parmi les quatre qui serait responsable de la mission en attendant Lahart. À savoir qui aurait autorité sur les autres pour la mener à bien et récolter les lauriers en cas de succès. Ou prendre la responsabilité de l'échec si les choses tournaient au désastre ! Les quatre femmes étaient donc à égalité en termes d'autorité sur la troupe, rendant le commandement confus jusqu'à l'arrivée du leader emblématique des Chevaliers runiques. En toute logique, une fois arrivée sur place, elles auraient dû attendre celui-ci sans prendre d'initiative. C'était bien mal connaître ces personnalités à caractère particuliers et assez peu familières les unes avec les autres à ce jour. Très vite et sans surprise, les femmes se disputèrent bêtement sur la marche à suivre en attendant Lahart. Les arrières-pensées des unes et des autres aboutirent à trois projets différents. Digne de la stratégie des Curiaces.

Présomptueuse sur ses capacités, orgueilleuse, dédaignant l'insupportable trio de rousses qui partageait avec elle le leadership de cette expédition et surtout désireuse leur damer l'opportunité de se faire mousser auprès de la hiérarchie, Gallia Nova opta pour agir tout de suite plutôt que d'attendre au risque de voir Grimoire Heart s'échapper. Qu'importe ce que feraient les autres de leur côté. « Madame » Nova comptait bien prendre une longueur d'avance dans la course aux honneurs. Son choix du mode d'action se porta d'emblée sur l'infiltration sournoise. À la tête d'un seul escadron de soldats runiques qu'elle réquisitionna, sans rien dire préalablement aux autres, la magicienne tenta de s'introduire discrètement dans le bâtiment dans l'espoir de surprendre et neutraliser rapidement les mages hors-la-loi avant qu'ils ne comprennent quoi que ce soit. La peste du Conseil Magique se voyait déjà se pâmer devant ses consœurs ridiculisées face à un tel exploit dont elle seule serait créditée.

Passer le mur ébréché entourant le jardin à l'abandon fût chose aisée pour le groupe. Idem en l'absence de guetteurs pour traverser le dit jardin jusqu'à la petite porte de derrière le manoir. Chauffée à blanc et découpée par un rayon lumineux, son métal rougi grésillant, la serrure de la porte arrière céda enfin. Trop facile ! La bande de soldats runiques suivant la peste du Conseil Magique connut un regain d'assurance malgré les risques inhérents à cette mission. Ils allaient vite déchanter.

Se faufilant par un cellier poussiéreux, la douzaine d'hommes qui suivaient Gallia pénétra ensuite dans la cuisine. Le groupe en ressortit pour rejoindre le hall d'entrée du manoir, une grande pièce carrée et cernée à droite et à gauche par des escaliers montant à l'étage supérieur avec une sorte de balcon surplombant des doubles portes donnant sur la salle de bal au rez-de-chaussée. Les soldats runiques hésitaient sur quelle issue prendre pour continuer leurs investigations quand les portes de la salle de bal s'ouvrirent à la volée. Une sorte de colosse pâle et grassouillet aux cheveux noirs, vêtu d'un en slip noir apparut devant la troupe surprise. Cet homme, à l'air un peu demeuré et dont la carrure évoquait un ogre, portait visiblement la marque de Grimoire Heart. Iet il semblait aussi surpris qu'eux de cette rencontre.

« Mais vous êtes qui, vous ? Les nouveaux cuisiniers ? Dépêchez-vous de me faire à manger. J'ai faim ! » Déclara benoîtement le géant, montra sa bêtise en ne reconnaissant pas l'uniforme des Chevaliers Runiques portés par les soldats.

Probablement bas du plafond, quelques crétins parmi ces derniers ne trouvèrent rien de mieux que de le charger plutôt que de ruser et en hurlant par-dessus marché ! La chipie runique enragea intérieurement. Le plan « infiltration sournoise » venait de s'effondrer d'un seul coup avec tout ce raffut. Forte et plus rapide que sa masse graisseuse ne le laissait croire, la brute projeta contre les murs ses premiers assaillants d'un puissant revers de la main en tournoyant sur lui-même. Interloqué par cette agression, le mage de Grimoire Heart – Kain Hikaru en l'espèce - s'exclama à haute voix…

« Mais, si vous n'êtes pas des cuisiniers, c'est que vous êtes des voleurs ! Vous êtes venus pour le garde-manger ! C'est ça ? Ça ne se passera pas comme cela ! »

Le colosse gras à la crinière noire était physiquement trop costaud pour les simples soldats runiques qui se faisait étaler un à un par ses coups de latte puissants. De plus, ses beuglements rageurs allaient rameuter ses complices ici. Aucun plan ne survivait aux premiers secondes d'un combat. L'effet de surprise était maintenant bel et bien terminé. N'ayant plus rien à perdre de toutes façons, Gallia pointa sa main vers les fenêtres. Un cercle magique apparut devant sa paume ouverte et des rayons lumineux en jaillirent pour venir s'écraser contre les grandes fenêtres en ogive, les explosant dans la foulée dans un grand éclat lumineux bien visible de nuit. Il fallait espérer que les autres, ces rouquines honnies, viennent à la rescousse rapidement. Puis, la magicienne se lança à son tour dans la bataille.

Utilisant sa magie du corps céleste, l'inquisitrice fit apparaître un cercle magique jaune dorée juste derrière son dos, celui-ci se transformant en une aura jaune lumineuse l'entourant. Le sort de Météore lui conférait la capacité de voler à grande vitesse, rendant également ses coups plus puissants à l'impact. Agissant comme une abeille contre le géant, espérant l’ébranler suffisamment avant l'arrivée de ses complices, la jeune femme portant plusieurs coups de poing contre son corps. En vain. La brute encaissait sans broncher ses attaques, son gras double les absorbant aisément. Tenant sa chance sur un dernier passage, la chipie runique lui délivra un violant coup de pied latéral à la tête, le faisant à peine vaciller. Sidérée de cette résistance exceptionnelle, elle resta interdite une seconde de trop. Suffisamment pour que le mage malfaisant attrape sa jambe en extension. Impossible de s'éloigner avec la pression de la brute épaisse sur son membre. Celle-ci lui porta une forte gifle de ses mains évoquant des battoirs, brisant sa concentration malgré l'aura qui la protégeant partiellement. Puis, sous le coup de la colère après avoir été harcelé par la magicienne volante, le colosse la projeta avec violence contre les derniers soldats runiques de son escadron encore debout, assommant tout le monde pour le compte.

L’inconscience fût brève. La première vision de la jeune femme, encore sonnée mais réveillée, fût le visage de l'ogre penché sur elle pour prélever l'un de ses cheveux et l'implanter sur une sinistre poupée.

« Jolie, la méchante magicienne du Conseil Magique ! Tu vas danser pour me séduire maintenant ! » Déclara l'abruti.

« Même pas en rêve ! » Répliqua la chipie runique encore groggy.

« Oh si ! M. Maudit va t'aider ! »

Avec horreur, la blonde vit son corps se relever sans pouvoir exercer de contrôle sur celui-ci. Cela acheva de lui faire retrouver ses esprits. Son regard se porta sur la poupée que la brute géante maniait avec dextérité pour lui faire effectuer divers mouvements de ses membres, mouvements que le corps de Madame reproduisait contre sa volonté. Avec stupeur, elle se retrouva à effectuer divers mouvements de danse sous le regard bovin du géant.

« C'est bien comme ça mais il faut faire plus pour plaire ! » Déclara ce dernier alors qu'elle passait en virevoltant comme une toupie près de lui.

D'un geste vif et avec une précision inattendue, Kain Hikaru se saisit dans un même mouvement de son pantalon du sous-vêtement en dessous qu'il tira brusquement, les déchirant et dévoilant ainsi le bas du corps sous la ceinture de la peste du Conseil Magique.

« Que... ! » Commença-t-elle, effrayée.

« Tu es mon jouet. Et bientôt ma petite amie. Alors tu peux me montrer ta chatte ! » La coupa le mage noir.

« Beurk ! » Déglutit la magicienne, prise d'un haut-le-cœur en s'imaginant avec ce monstre de foire.

Ce dernier lui fit prendre avec le talent d'un habile marionnettiste diverses poses à la suite, certaines glamours et érotiques et d'autres carrément obscènes, toutes dignes d'un spectacle de peep-show. Humiliée de la sorte par son adversaire, Gallia était rouge de honte… et aussi émoustillée au fond d'elle par cette situation d'exhibition. Elle dominait son anxiété pour l'instant, ignorant les intentions du colosse lorsqu'il serait lassé de jouer avec elle. Celui-ci passa un doigt entre les jambes de sa poupée, produisant une sensation de frottement au même endroit sur le corps de sa prisonnière. L'inquisitrice poussa un couinement, surprise, gênée et excitée tout à la fois. La peur commença à prendre le dessous alors que l'imagination de la blonde se mit à travailler sur les sévices humiliants et/ ou douloureux qu'il serait capable de lui infliger. Elle désespérait de l'arrivée des secours à cet instant critique…

Gallia s'exprime en : Tan / #D2B48C

Sauney de Never Utopia
 

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
Shana S.
avatar
Messages : 12
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 04/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil
Mage de Rang: S
Orientation Sexuelle: Pansexuelle
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Jeu 8 Juin - 14:13


Il est rare que des missions soient confiées dans l’urgence, surtout lorsque ça concerne les interventions du Conseil Magique. Pourtant cela avait bel et bien été le cas. Quelques jours plus tôt, alors qu’elle profitait de sa subordonnée favorite, cuisses grandes ouvertes sur son bureau, en appréciant son jeu de langue qui se bonifiait avec le temps, Shana eut la surprise de voir débarquer un message complètement à bout de souffle. Le pauvre avait dû faire de gros efforts et devint encore plus rouge à essayer de parler à la rousse avant même d’avoir pris le temps de souffler un instant.

D’après ses explications, une guilde noire majeure avait enfin été localisée et les dirigeants souhaitaient qu’une descente soit faite le plus tôt possible. Ce qui signifia qu’ils mobilisèrent tous les gradés disponibles, se retrouvant avec un quatuor bien particulier. Sans même avoir eu davantage de temps pour s’assurer que ce groupe saurait fonctionner ensemble ou, plus simplement, pour désigner la personne qui serait aux commandes en l’absence de Lahar, voilà que tout le monde dû se diriger vers l’emplacement ciblé.

Sur place, la rousse ne s’entendit pas à la perfection avec ses collègues, peu importe le sujet cela se terminait en une querelle. Lassée et ne croyant absolument pas que cette ébauche de plan suffirait à coincer leurs proies, elle décida de s’éloigner et d’agir seule. Comme si elles allaient devoir se farcir les premiers venus… Si les informations étaient exactes, il y avait de bien plus gros poissons à l’intérieur du bâtiment. Ayant déjà eu à faire avec des mages noirs de gros calibres, le corps en frémissant rien qu’au souvenir de ce moment, la Slayeuse savait bien à quel point ils étaient dangereux.

Bien que ça ne soit pas toujours pour des motifs très louables, Shana était une négociatrice très efficace, même si cela impliquait de finir encore moins habillée et présentable qu’à l’accoutumer. Dans son coin, elle décida de tenter quelque chose, seule. Trop confiante dans sa propre force, elle voulut se trouver face aux gros bonnets afin de lancer une attaque surprise. Si elle pouvait en mettre un ou deux KO rapidement, cela devrait être assez pour créer la panique dans les rangs des plus faibles.

La mage parvint à pénétrer les lieux, n’ayant même pas pris la peine de prévenir ses collègues. Au premier garde croisé, la jeune femme leva les bras en signe de reddition et demanda à être conduite auprès de leur chef. Cela aurait été vraiment parfait qu’il s’agisse d’Hadès en personne et qu’elle puisse tenter quelque chose contre lui, mais évidemment il n’en fut rien…

On la mena devant un homme d’une carrure plutôt large, tout en muscles, des cheveux noirs mi-longs en bataille encadrant les contours de son visage. Ce dernier portait une cape fixée à une seule épaule de son plastron de cuir, une sorte de treillis large servant de pantalon mais le signe le plus notable était la balafre en forme de X qui lui parcourait l’intégralité du visage.

« Qu’avons-nous là ? Une touriste inconsciente ? »

Demanda-t-il sans quitter le fauteuil où il était assis lorsque Shana se retrouva face à lui. Cette dernière se présenta brièvement, avant d’enchaîner sur la raison de sa venue. Il ne lui fallut pas longtemps pour accompagner ses paroles de mouvements sensuels et de brèves caresses invitantes. Son prétexte était de dire qu’en réalité elle souhaitait les rejoindre, voulant négocier de sa condition future avec les plus hauts gradés, prête à les « servir » de tout son être.

Lui intimant d’approcher, la rousse laissa l’homme l’examiner comme de la marchandise, tournant sur elle-même et le laissa lui mettre de petites fessées et autre attouchement avant de la faire s’asseoir sur ses genoux. Une descente rapide, heurtant le jouet constamment en elle pour la faire couiner de façon inattendue. Elle faisait semblant de l’écouter parler tandis que les attouchements de l’homme devenaient plus intimes et prolongés, virant en longues stimulations perverses.

Sans même s’en rendre compte, la prédatrice était devenue la proie. Elle ne le remarqua qu’au moment où son corps était engourdi, refusant d’effectuer le moindre geste. Jusque-là, Shana pensait que la main dans son dos ne ciblait que l’agrafe de son soutien-gorge, déchantant quand elle le vit, impuissante, lui exposer ses propres menottes rangées dans l’intérieur de son blouson.

« Désolé. Je n’aime pas les femmes. »

Révéla alors l’homme en la tenant par la gorge. Quelle poisse pour la rousse. L’instant d’après, les sbires se jetèrent sur elle, usant de ses menottes afin de lui attacher chaque poignet à la cheville du même côté. Elle se retrouva dans une position très humiliante, visage collé au sol, les bras tenus droits et les cuisses repliées, forçant ses fesses à rester haute. Ils s’approchèrent afin d’arracher son peu de vêtements présents, riant quand elle couina d’aise au moment où ils tirèrent sa lingerie, frottant son entre-jambe précédemment stimulé jusqu’à en arracher le bout de tissus.

Les rires et les commentaires se firent incessants quand ce geste précédent dévoila à tous le manche d’un vibromasseur qui dépassait à peine hors de sa rondelle. Plus elle en entendait et plus la jeune femme mouillait, dévoilant à ses ennemis ses penchants pour l’humiliation.

À partir de ce moment-là, celui qui devait être un des Lieutenants laissa la captive aux bons soins de ses hommes. Tour à tour et bien rapidement à plusieurs en même temps, ces derniers passèrent sur la perverse qui malgré tout aimait ça, se gardant bien de montrer qu’ils lui permettaient de constamment reprendre des forces.

Après une durée indéterminée, on vint les interrompre en signalant une intrusion ennemie. Un homme imposant ceintura Shana, toujours bien attachée et la souleva pour l’emmener avec eux. Le cœur de cette agitation était une de ses collègues qui semblait en difficulté elle aussi.

« On dirait que la pêche est excellente aujourd’hui. Deux chiennes du Conseil qui viennent s’offrir à nous ! Hue Hue ! »

S’exclama l’homme en entrant dans la pièce, amusant ses hommes avant de jeter la rousse au sol. Elle se retrouva ainsi en plein milieu, pouvant entendre les rires et les commentaires de chacun, chaque poignet toujours liés à ses chevilles pour maintenir cette position offerte, exhibée entièrement nue et surtout fortement souillée par les fluides de ses violeurs. Son jouet personnel était lui aussi bien en vue, tiré vers l’arrière afin de dépasser.

« Et bah… Bravo ! T’aurais pu l’dire si tu voulais leur faire un show… On t’aurait laissée faire la… Diversion… Haan ! ~ »

On la fit taire avec une fessée bien sonore qui fit remuer le jouet, forçant la rousse à gémir tandis que malgré son visage collé au sol, elle parvenait à lever le regard pour apercevoir sa collègue. Cette dernière n’avait plus rien en bas, exposant son entre-jambe de diverses façons. Il fallait bien avouer que la voir ainsi, en plus que cette dernière soit très belle et désirable en temps normal, suffit à exciter davantage la mage totalement immobilisée.
Revenir en haut Aller en bas
Minoda&Shumi Scion
avatar
Messages : 18
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 07/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique.
Mage de Rang: C
Orientation Sexuelle: Bisexuelles.
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Mar 13 Juin - 17:22



❝ Who put you in command ? ❞

Les jumelles Scion rentraient tout juste d'Enca. Elles avaient eu pour mission de récolter des informations sur l’île des orages. Bien évidemment, il leur avait été impossible de mettre pied sur l'île car même si par miracle elles avaient trouvé un navire et un capitaine assez fou pour les y mener, le périple les aurait très certainement tuées. Sans oublier le fait que l'île possède une concentration d'aethernano est telle qu'elle en devient mortelle pour les humains, mage ou non. Les seules créatures capable d'y habiter seraient des montres, ayant survécu et évolué spécifiquement pour ce territoire. Le Conseil Magique s'intéressait à cette île pour en faire une source d'énergie pour leurs armes mais le rapport des jumelles était sans équivoque. Il était impossible de s'approcher de l'île pour tenter d'extraire et filtrer l'aethernano abondante. Une déception pour le Conseil mais ils savaient que les sœurs étaient méticuleuses dans leur travail, ce qui ne les empêchera pas ultérieurement d'y envoyer de nouveaux hommes et de tenter de dompter cette nature où les lois de la nature et de la magie ne font plus sens.

Une fois que le briefing fut donné, le duo aux cheveux ardents retournait dans leur quartier. Elles avaient congé et rien n'allait les empêcher d'en profiter. Première destination, des sources thermales ! Cela faisait des lustres qu'elles n'avaient pas pu s'y rendre. Se changeant pour s'y rendre, la mauvaise nouvelle tomba. Du moins, une bonne nouvelle pour le Conseil, une occasion en or mais un désastre pour les jumelles qui comptaient se détendre. Grimoire Heart avait été trouvé et on les appelait pour commander, c'était du moins ce qu'elles avaient compris en lisant le rapport. Déçues mais également excitée de cette occasion, Minoda regardait sa sœur avec un grand sourire, un beau tremplin pour leur promotion ! Si avec un tel coup elles ne finissaient pas directement au conseil, elles ne sauraient pas quoi faire de plus. Se dirigeant donc vers le camp, elles ne s'attendaient pas à y rencontrer deux autres femmes qui disputaient leur autorité. Gallia Nova, aussi appelé la peste par certains, une blonde qui n'avait aucun problème à dépasser les règles et qui abusait ouvertement de son pouvoir, autant pour son plaisir personnel que pour obtenir des résultats. Le conseil fermait les yeux sur ses actions pour autant qu'elle n’échouait pas. Autant dire que les deux sœurs ne l'appréciaient pas vraiment. Elle donnait mauvaise réputation aux représentantes de l'ordre, et donc par extension à elles. Quant à la troisième rousse du groupe, il s'agissait de Shana, aussi appelée Slutty. Pas vraiment besoin de faire un dessin sur pourquoi elle était appelée ainsi. Une femme vulgaire qui utilisait son corps à tort et surtout de travers. Le duo n'avait aucune idée sur pourquoi elle était présente, bien que son don la rende particulièrement forte dans ce monde où la luxure a pris le pouvoir, elle était une honte pour les jumelles.

Comme on pouvait s'y attendre, aucune des quatre femmes n'arrivaient à s'entendre sur la suite des événements. Minoda et les deux autres se disputaient alors que Shumi tentait en vain de calmer les esprits, leur demandant de faire preuve de cohésion et d'attendre des ordres. Le groupe finit par se séparer et sans nouvelle des deux autres, les sœurs Scion attendaient patiemment, lâchement diront les mauvaises langues. Pourtant, tout ceci venait d'un raisonnement purement logique. Les troupes n'étaient pas au complet et passer à l'attaque avant la venue des renforts étaient stupides. Il leur suffisait d'encercler  la zone afin d'éviter toute fuite, les jumelles pourraient très aisément découvrir s'il y avait eu une brèche. Les forces en présences étaient inconnues, il fallait donc envoyer un petit commando en repérage, histoire de se préparer au mieux. Alors que Shumi commençait à réfléchir en revoyant la liste des membres les plus importants de la guilde, une énième dispute entre les filles éclatait. Minoda était à deux doigts d'en baffer certaines et de les insulter de tous les noms. Il était temps de les séparer, chacun dans son coin, voilà comment on devait s'occuper des enfants capricieux, ce n'était pourtant pas sa décision mais celle du quatuor, la première fois qu'elles s’entendirent sur quelque chose depuis leur première rencontre.


T-Tu crois que ça va aller pour elles...?

Qu'est-ce qu'on en a à faire ? Elles avaient qu'à nous écouter ! Avec un peu de chance ces deux idiotes ne feront rien avant que les renforts n'arrivent, même si j'en doute, prépare toi Shumi, j'ai un mauvais pressentiment. Tu as préparé le lien télépathique je suppose ?

Oui Minoda ! Tout est prêt. Si jamais nous avons besoin de leur parler, nous pourrons le faire, à moins qu'ils aient quelqu'un à l'intérieur qui parasite les communications, mais j'en doute. Grimoire Heart est plus connu pour sa force brute que leur stratégie.


Les deux jeunes femmes se sourient, ensemble elles étaient confiantes, ensemble, elles étaient invincibles. Elles avaient tout surmonté et ne comptaient pas s'arrêter là. Maintenant que l'organisation était divisée en trois, il leur fallait s'occuper de gérer les hommes qui étaient sous elles, les premiers ordres sont envoyés, il fallait attendre. Le charisme naturel et son autorité implacable permettait d'éviter tout questionnement, alors que Shumi réfléchissait aux différentes stratégies à appliquer. Complémentaire, ce duo avait eu son lot de bataille malgré leur jeune âge. Pas autant que les plus grands vétérans que comptait le Conseil ceci dit, après tout elles n'étaient pas des combattantes elles-mêmes.

Le camp s'organisait alors qu'un homme arrive dans la tente du duo inséparable. Gallia et ses troupes étaient absents, tout comme la commandante Shana. La nouvelle ne fit qu'un tour dans la cervelle de la plus violente des deux sœurs qui donnait un coup sur leur table.

Putain mais quelles CONNES !


Sans avoir plus de temps pour se défouler, leur second arrivait, avec des nouvelles bien plus désastreuses. L'ennemi attaquait. Les hommes s'étaient déjà mis en position de défense mais ils attendaient les ordres. Les regards des deux porteurs de mauvaises nouvelles se fixèrent sur les sœurs Scion.


Nous préparons le lien télépathique, dites aux hommes de se positionner selon la stratégie 32 ! Oui celle du putain de manuel qu'on vous a tous fait gober ! Shumi, je vais avoir besoin de toi pour les coordonner. Tu t'occuperas du flanc gauche, moi du droit. Des questions ?


Qu'est-ce qu'on fait pour...Les deux autres ? On va avoir besoin d'aide et tu sais que leur forces nous seront utiles...


Rhaaaa, ces deux...Bon. On les contacte après qu'on ait réceptionné nos premiers invités. Ce sont deux grandes filles malgré leur comportement, elles ne se sont quand même pas faites capturer toutes les deux...En même temps....


Alors que cette dernière idée commençait à s'immiscer dans l'esprit de la dominante, Shumi commençait à préparer le lien, il devait y avoir une petite cinquantaine d'homme, moins ceux pris par Gallia. Commençant à donner des ordres, elle sortit de la tente en lançant un regard vers sa grande sœur, n'aimant pas l'expression lisible sur son visage.


Nos deux plus gros atouts sont absents, on se fait attaquer par surprise....Et les renforts sont encore loin. Putain...Ça va être vraiment bon si on réussit notre coup. Et si on arrive à humilier la concurrence, ce sera encore mieux.


En face de leur camp, de la chair à canon, des membres mineures de la guilde qui semble-t-il, n'étaient présent que pour les occuper. Étaient-ils pris pour ridicule ? Un tel manque de respect ne serait pas permis. Shumi lança le premier ordre, commandant ses troupes, le réseau était à présent prêt et la charge était donnée. Ils n'étaient peut-être pas des mages aussi puissant que les commandantes perdues, mais leur discipline suffirait à compenser ce manque de force brute. Minoda faisait de même de son coté, ensemble les sœurs dirigeaient les soldats de manière coordonnée. Malgré l'effet de surprise à leur désavantage, elles n'avaient pas perdu le plus gros de leur troupe. C'était dans ce genre de moment que leur talent resplendissait le plus. Minoda de sa poigne de fer donnait les ordres sans hésitation, offrant confiance en ses hommes, ayant foi en eux. Shumi elle était un support émotionnel, les encourageant et s'assurant de les garder en sécurité, trouvant toujours un moyen pour éviter des pertes inutiles. Les ennemis étaient plus nombreux mais plus chaotique, il semblerait que les gros mages importants de Grimoire Heart étaient encore à l'intérieur mais...A faire quoi ? Ils étaient clairement supérieurs à leur force s'ils venaient tous, alors qu'est-ce qui les retenait ?

Réussissant à garder la bataille dans un statu quo, les deux jumelles purent discuter entre elles, Shumi implorant presque à sa sœur de prendre des nouvelles de leur collègue. Si elles étaient à l'intérieur, hypothèse la plus probable au vu de leur personnalité, elles étaient peut être en danger. Minoda donna son accord, laissant le temps à sa sœur de créer la communication entre les deux jeunes femmes, les reliant toutes les quatre télépathiquement. Prenant la parole la première, le ton de Minoda reflétait parfaitement son humeur.


BORDEL MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FOUTEZ TOUTES LES DEUX ? ON EST EN TRAIN DE SE BATTRE SANS VOUS ! Dites-moi que vous êtes à l'intérieur en train de péter la gueule à ces enfoirés de Grimoire Heart !



M-Minoda...Du calme...Les filles, dites-nous d'abord, est-ce que vous allez bien ? Vous êtes vraiment à l'intérieur ? Si vous avez besoin d'aide, on ne peut pas vous en donner tout de suite, on ne pourra pas gagner la bataille tout de suite mais je vous promets qu'on vous sortira de là si vous avez des soucis !



Non ! Elles n'ont que ce qu'elles méritent ces deux connes ! Ecoutez-moi bien, je sais pas à quoi vos deux cervelles pleine de stupre ont bien pu penser, mais il va falloir vous bouger le cul et pas en sautant sur une verge ! Donnez votre situation  et on verra si on vous aide.


Le feu et la glace en pleine action. Le tandem soufflait deux vents opposés, sans pour autant que cela ne nuise ou créé des tensions inutiles, surtout quand elles devaient également se concentrer sur le champ de bataille. Des rayons étaient tirés des deux côtés, des lames se rencontraient. Les sœurs avaient perdu trop de temps avec les deux sottes, il était temps pour elles de contre attaquer. Shumi et Minoda commencèrent à lancer différents ordres, puisque l'ennemi était sorti, cela signifiait qu'ils étaient dos aux murs et portes de leur QG qu'ils tentaient de protéger. Un emplacement sans fuite pour la suite des événements. Demandant à leurs hommes de se replier, l'artillerie prit le relais, celle-ci avait été préparée et les jumelles s'étaient assurées d'encercler les ennemis sur les côtés. Un seul mot fût lâché dans la pensée de tous les soldats, un cri de guerre, une promesse de victoire et les enfers s'abattirent sur les premières vagues d'ennemis.

Tout le monde, soyez prêt ! Ces pourritures sont des coriaces ! Accrochez-vous à vos couilles et porter les comme des hommes ! On va débarrasser Fiore une bonne fois pour toute de ces déchets ! Vous serez des héros ! Alors il est temps d'aller botter des culs ! TOUS AVEC MOI!




© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Lun 19 Juin - 20:47


 

Vacances Forcées entre Collègues
Avec Minoda & Shumi Scion et Shana S. Cumdump



Cela avait été une mauvaise idée, finalement. La malchance avait fait tomber l'escouade de Gallia sur un adversaire trop fort pour les soldats runiques. Même l'inquisitrice n'avait pas fait le poids face au colosse plutôt crétin qui avait fait d'elle sa marionnette grâce à sa poupée magique, lui faisant prendre des poses terriblement obscènes. C'était déjà dégradant en sa seule présence mais voilà que de plus en plus de complices s'invitaient à reluquer le spectacle, en prime. Le visage de la blonde avait viré au rouge pivoine, humiliée d'être vulve à découvert devant des inconnus mal intentionnés et réduite à l'impuissance, son corps sous contrôle d'un autre. Mais, quelque part, la situation l'émoustillait également, même si elle se refusait à l'admettre. L'humidité entre ses cuisses en témoignait pourtant.

« On dirait que la pêche est excellente aujourd’hui. Deux chiennes du Conseil qui viennent s’offrir à nous ! Hue Hue ! » Déclara à la cantonade un sbire en entrant dans l'antichambre.

Deux ? La chipie runique ne put cacher sa surprise à cette annonce, les traits de son visage ne restant pas impassible malgré le silence de bon aloi qu'elle garda. Un corps à pilosité rousse chut près d'elle, nu et souillé de fluides dont la provenance était évidente. Un vibromasseur, actif et bien visible, était plantée dans son anus. La magicienne reconnut aussitôt Shana. Ses poignets étaient entravés, menottés à ses chevilles, lui faisant prendre une pause des plus inconfortables et honteuses pour une personne normalement constituée. Malgré cela, son visage arborait un air plus extatique que contrariée. Être dans la panade n'avait pas l'air de contrarier plus que cela cette insatiable dépravée. Au contraire même ! Un frisson d'horreur parcourut Gallia en songeant à ce qui l'attendait maintenant entre les griffes des mages noirs. Ces derniers se moquaient et riaient à gorge déployée des malheurs des deux prisonnières et extrapolaient sur ce qu'ils comptaient leur faire. Elle avait déjà fantasmé sur du sexe à plusieurs mais, contrairement à sa perverse de collègue, jamais souhaité une concrétisation dans d'aussi sordides circonstances. La peur reprenait le dessus sur l'excitation en voyant la rouquine gémir sous la fessée que l'un des hommes de main ricanant lui administrait. Et cela, malgré les regards lascifs que lui envoyait la vicieuse Dragon Slayer. Sous peu, la blonde serait violée à son tour par les infâmes membres de Grimoire Heart…

Un sbire de la guilde entra avec fracas dans la pièce. Essoufflé, il réussit péniblement à articuler son rapport sur la situation. Une avant-garde du Conseil Magique en faible nombre avait été repérée non loin, très probablement en attente de renfort. Des ordres furent aboyés par celui qui devait être le chef de cette troupe et la salle se vida aussitôt de presque tous les membres de la guilde présents.

« Je peux la garder avec moi ? » Demanda au leader la brute massive à la poupée en attirant à lui de nouveau la blonde grâce à son M. Maudit.

« Ah non ! » S'écria la peste du Conseil Magique, terrifiée, avant d'exclamer son dégoût lorsque l'ogre passa sa langue sur son visage comme si elle eut été une sucette. « Beurk ! »

Le « Non » laconique mais bien péremptoire et sans appel le commandant, regard noir à l'appui, suffire à le convaincre d'abandonner au grand soulagement de Gallia. Même si elle devait en mourir par la suite. Tout sauf être le jouet de ce monstre.

Une voix désagréable se fit entendre dans sa tête. Celle de Minoda.

« BORDEL MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FOUTEZ TOUTES LES DEUX ? ON EST EN TRAIN DE SE BATTRE SANS VOUS ! Dites-moi que vous êtes à l'intérieur en train de péter la gueule à ces enfoirés de Grimoire Heart ! »

« Négatif, connasse ! On est dans la mouise ! Grouillez-vous ! » Souffla-t-elle à l'attention de son interlocutrice, oubliant que les paroles étaient télépathiques et s'attirant les regards étonnés des mages noirs qui lui passait ses propres menottes. Ces derniers ne comprirent pas tout de suite ce qu'il se passait.

La voix de Shumi résonna à son tour dans son esprit.

« M-Minoda...Du calme...Les filles, dites-nous d'abord, est-ce que vous allez bien ? Vous êtes vraiment à l'intérieur ? Si vous avez besoin d'aide, on ne peut pas vous en donner tout de suite, on ne pourra pas gagner la bataille tout de suite mais je vous promets qu'on vous sortira de là si vous avez des soucis ! »

« Non ! Elles n'ont que ce qu'elles méritent ces deux connes ! Ecoutez-moi bien, je sais pas à quoi vos deux cervelles pleines de stupre ont bien pu penser, mais il va falloir vous bouger le cul et pas en sautant sur une verge ! Donnez votre situation et on verra si on vous aide. »

Cela la faisait enrager de se faire agresser verbalement ainsi par Minoda, cette femme revêche qui l'insupportait. Et, en plus, loin de la calmer, la voix douce et compatissante de Shumi en parallèle ne l'énervait que davantage par un jeu complexe de chaud et froid du plus mauvais effet dans cette situation. De son point de vue, les deux sœurs si semblables physiquement qu'elles ne pouvaient être si différentes psychologiquement. Pour l'inquisitrice, les deux femmes étaient les deux faces d'une même pièce et, chez elles, le pire emportait le meilleur. D'où sa hargne sans distinction à leur encontre. Être sauvée par les jumelles « Je suis les règles même quand elles disent de porter mon slip sur la tête et de sauter dans le vide », ce serait déjà dur à avaler. Mais, en plus, ces deux enquiquineuses ne manqueraient pas de lui faire la leçon après coup. C'en était trop. La chipie runique explosa.

« Tu dis quoi, toi ? » Demanda naïvement à ce moment-là Kain Hikaru en tendant l'oreille près des lèvres de sa prisonnière.

« MAIS ALLEZ DONC VOUS FAIRE FOUTRE, LES SIAMOISES ! » Hurla la blonde, furieuse et désespérée, à l'attention des jumelles avant d'ajouter en voyant Shana se tortiller au sol : « ET PRENEZ L'AUTRE SALOPE AVEC VOUS TANT QU'ON Y EST ! »

Le colosse porta une main sur son oreille meurtrie par le cri tout proche. D'un mouvement de sa poupée, il projeta la blonde entre les bras d'un sbire armé un long couteau. Il était persuadé que le déchaînement de colère de la jeune femme visait à lui nuire exprès et s'adressait aux membres de sa guilde encore présent ici.

Une offensive avait spontanément été lancée contre les chevaliers runiques pendant qu'ils étaient présumés encore en situation de faiblesse. Mais, leur résistance s'avérait bien plus farouche que prévue et les membres de Grimoire Heart stagnaient dans un premier temps à se créer une sortie. Mains menottées dans son dos, à demi-nue, une lame contre sa gorge, Gallia fût traînée jusqu'à la zone de combat. C'est avec leurs otages que les membres de Grimoire Heart allaient négocier leur sortie de ce manoir en ruines et s'échapper par ce biais. Ne pouvant se retourner dans cette situation, l'inquisitrice imaginait que sa sulfureuse collègue rousse était elle aussi traînée de force juste derrière elle. À moins d'un autre sort guère plus enviable...

Gallia s'exprime en : Tan / #D2B48C

Sauney de Never Utopia
 

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
Shana S.
avatar
Messages : 12
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 04/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil
Mage de Rang: S
Orientation Sexuelle: Pansexuelle
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Mer 28 Juin - 19:09


La situation avait échappée à tout contrôle et semblait aussi désespérée pour Shana que pour sa partenaire. Toutes les deux à la merci des mages noirs, ces derniers étaient déjà en train de discuter et fantasmer sur ce qu’ils allaient leur faire ou les forcer à faire… Ils ne perdent pas de temps. Au moins, la blonde avait pu conserver une part de dignité dans tout ça, bien qu’à moitié nue et forcée d’adopter des positions incroyablement obscènes sous le regard des hommes et celui de Shana. Cette dernière, par contre, était dans un état déplorable. Un simple coup d’œil sur son corps laissait imaginer le nombre de fois que ses ravisseurs lui étaient passés dessus. Sans parler des fluides qui s’échappaient de ses voies en se trouvant dans une telle position…

Le plus rageant pour la mage était que bien qu’elle soit pleine d’énergie, les menottes l’empêchaient de faire quoique ce soit, jusqu’au geste pourtant simple de se lever, par exemple.

« Alors on d’vient folle juste avec quelques poses ? Ta copine ici a fait bien pire d’son propre chef… Huehue… »

Prononça un officier, ou ce qui devait s’en rapprocher, à l’encontre de Gallia. Ce dernier était accroupi à côté de la Slayeuse, lui tapotant la tête comme pour féliciter un toutou avant de se relever lorsqu’elle grogna. Il lui administra une nouvelle fessée bien sonnante avant d’empoigner le manche du sextoy pour le faire tourner rapidement dans son « fourreau », forçant la rousse à gémir de manière perverse.

« Ben ouais, ils vont s’rendre dans quelques… HAAAAAAAAAAAAN !!! ♥ »

Interrompue par ces mouvements au fond d’elle, la rousse ne parvint pas à terminer sa réponse à l’encontre des jumelles, gratifiant ces dernières d’un gémissement obscène et bruyant à la place. À croire que l’humiliation avait fait perdre les pédales aux deux bombes servant de jouets à la guilde qu’elles avaient prise pour cible à la base, parlant ainsi seules sous l’incompréhension des gars qui ne pouvaient pas entendre Minoda et Shumi.

Tout cela aurait presque eut un petit côté amusant si la rousse n’avait pas entendu les paroles de sa collègue, ou plutôt l’insulte de celle-ci envers elle. Entre deux râles de plaisir procuré par les jeux du jouet qu’intimait toujours l’homme en elle, la rousse parvint toutefois à grogner en direction de Gallia, foudroyant la blonde du regard sans empêcher son regard de descendre sur son intimité qu’elle exposait.

« La salope elle t’emmerde… Haan… T’es franchement pas la… Aah… Mieux… Mieux placée pour dire ça… Hm… Miss j’m’expose-en-ouvrant-mon-entre-jambe-en-grand-devant-l'ennemi… ~ »

Répliqua Shana à l’encontre de la blonde tandis que la communication mentale était toujours active. Il ne manquerait plus que les deux captives se sautent à la gorge au lieu de s’entraider. Des larbins surgirent en trombe, hurlant à tue-tête que le Conseil menait une offensive sur le QG. Enfin, cela faisait un petit temps que c’était en cours mais vu le bordel ambiant, difficile de s’y retrouver vraiment…

Impossible d’entendre ce que se disaient les mages noirs, bien que ces derniers décidèrent d’effectuer une sortie en utilisant leurs deux prisonnières comme moyen de protection… À moins que ça ne soit pour les emmener avec eux et les forcer à un quotidien d’objet sexuel ? La perverse n’y réfléchit que peu, soulevée à nouveau et portée comme un vulgaire sac de patates par un homme musclé.

L’attroupement se dirigea en effet vers la sortie, les sous-fifres passant en premier la porte du bâtiment en cas de projectiles, suivit par ceux qui transportaient les deux femmes. À l’extérieur, les combats faisaient rage, le Conseil tenant ses positions tout en s’efforçant d’avancer pas à pas sous couvert de leur artillerie magique. C’était serré, surtout quand les bataillons censés être sous les ordres de la trainée et de l’Inquisitrice étaient sans leurs commandantes…

Au moins, les jumelles parvenaient à maintenir la cohésion globale, aussi insupportable peuvent-elles être… Les officiers lancèrent une attaque conjuguée, sans se soucier de leurs forces déjà engagées, afin d’attirer l’attention sur eux. Disons plutôt qu’ils voulaient que l’attention soit reportée sur les deux femmes, peu présentables. Ayant perdu Gallia des yeux, forcée de regarder en direction des forces du Conseil par celui qui la portait auparavant, sa main solidement refermée autour du crâne de la rousse, cette dernière avait été placée de telle sorte à servir de « trophée, dirons-nous.

Outre son apparence toujours aussi souillée, cette fois Shana était mise de sorte à tenir accroupie sur la pointe des pieds, les cuisses grandes ouvertes et le buste tiré vers l’arrière à cause de ses attaches, la laissant au moins avoir ses mains comme appuis. De cette manière, toute sa nudité était révélée, ses voies exposées. Enfin, surtout celle de devant, pour l’arrière on pouvait surtout voir son fameux jouet amplement dépasser.

« Je crois que ces femelles vous appartiennent… Non ? »

L’homme gloussa d’un rire rauque, amusé en ne cherchant même pas à faire preuve de considération pour leurs otages, sachant qu’il semblait avoir les cartes en main pour forcer une négociation.
Revenir en haut Aller en bas
Minoda&Shumi Scion
avatar
Messages : 18
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 07/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique.
Mage de Rang: C
Orientation Sexuelle: Bisexuelles.
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Mar 4 Juil - 18:05



❝ Who put you in command ? ❞

La situation était catastrophique. Le combat débutait à peine et elles étaient en infériorité numérique. Tout ce qu'elles avaient pour elles étaient leur système de communication télépathique qui s'avérait être un gros avantage lorsque les bruits d'explosions et autres sorts rendait parasite tout ordre, en témoignait la désorganisation des détritus de Grimoire Hearts qui se battaient pour leur survie et leur liberté. Gérant la situation, le duo aux cheveux de flamme se retrouve rapidement gênée par les réponses des deux collègues.


« Négatif, connasse ! On est dans la mouise ! Grouillez-vous ! »


Se faire traiter de connasse par quelqu'un qui se la joue solitaire et qui réussit à échouer était un sentiment assez perturbant pour Minoda et Shumi. Bien que cette dernière s’inquiète de voir l'insulte gratuite tomber et leur demander de se dépêcher, la première ne pouvait s'empêcher d'afficher un petit sourire moqueur. La grande Gallia Nova requérait leur aide. Et elle avait le culot de le faire en la traitant de connasse. Si elle ne se retenait pas sous le sérieux de la situation, elle en aurait éclaté de rire. Reprenant leur ordre pour leur hommes, les jumelles furent très rapidement interrompu à nouveau, gérer une discussion en plus de donner des ordres n'étaient vraiment pas une mince à faire.



« Ben ouais, ils vont s’rendre dans quelques… HAAAAAAAAAAAAN !!! ♥ »


La confiance qu'arborait la voix de la troisième rouquine du groupe aurait pu rassurer les jumelles si son cri plaintif et de plaisir ne venait pas de les perturber, plus Shumi que Minoda par ailleurs. Elles avaient beau savoir que son pouvoir tournait autour du sexe, elles avaient du mal à l'imaginer baiser et leur répondre en même temps. Et puis, il fallait avouer que malgré son comportement des plus pitoyables à ouvrir ses cuisses aux premiers venus, sa voix n'en restait pas moins agréable dans ce genre d'intonation, la fluctuation de son timbre faisant même rougir les joues de la cadette. Résonnant dans leur esprit, le couple aux yeux de saphir espérait que ce geignement annonçait un retournement favorable pour le second duo, à priori captive.



« MAIS ALLEZ DONC VOUS FAIRE FOUTRE, LES SIAMOISES ! ET PRENEZ L'AUTRE SALOPE AVEC VOUS TANT QU'ON Y EST ! »


Surprise par une réponse aussi violente, Shumi en reste coi, perturbée de recevoir une telle cruauté de la part de sa collègue. Et puis d'abord, elles n'étaient pas siamoises mais jumelles ! Ce n'était pas parce qu'elles étaient inséparables qu'elles n'avaient pas un minimum d'indépendance. Soupirant, l'aînée ne peut plus s'empêcher de rire malgré la situation. L'autre conne les envoyait chier alors qu'elles s'occupaient déjà de régler la merde causer par leur erreur et en plus, elles devaient gérer la catin de service ? Répondre ne serait pas pertinent au vu de la situation, elles ne pourraient obtenir aucune information intéressante ou même utile pour les aider ou pour gérer la situation. Cependant, une autre personne n'était pas en reste de contrepartie...


« La salope elle t’emmerde… Haan… T’es franchement pas la… Aah… Mieux… Mieux placée pour dire ça… Hm… Miss j’m’expose-en-ouvrant-mon-entre-jambe-en-grand-devant-l'ennemi… ~ »

Si les jumelles avaient été surprises par la situation qui passait de compliquée à carrément obscène, là c'était le pompon. La salope qui insultait la grande inquisitrice si autoritaire et confiante pour la remettre à sa place. La cohésion n'était pas du tout leur plus grand atout dans ce groupe créé fortuitement et probablement par maladresse du Conseil. Mais ça, on ne le dira jamais en face pour ne pas voir ses aspirations disparaître. A présent que tout était dit, il n'y avait plus de place dans le cœur des donzelles contradictoires pour l'hésitation, pour Shumi il fallait secourir les deux captives, leur situation était bien pire que ses estimations pouvaient lui permettre. Elle avait diminué les facteurs les plus importants qui étaient pourtant les caractéristiques les plus importantes de ses deux collègues. L'une des deux était une nymphomane du fond du cœur, toujours une verge en bouche ou une langue caressant sa féminité et la seconde une capricieuse dominante qui ne cherchait que son succès personnel, assez semblable à sa sœur. Cette dernière par ailleurs pensait exactement à cela, comment renverser la situation à leur avantage. Si elles disparaissaient tragiquement, cela ferait moins de concurrence et surtout deux enquiquineuses en moins. Maintenant qu'il était confirmé que les deux n'étaient que deux filles de peu de mœurs, elle n'avait plus grand chose qui la retenait de les laisser à leur sort si ce n'était sa benjamine. Et bien évidemment, à peine avait-elle eu le temps de penser à les abandonner que...


«On doit les sauver ! Il est hors de question qu'on les laisse servir en pâture à ces monstres ! Même si tu ne les aimes pas et qu'elles nous méprisent, utilise ça pour leur montrer que tu vaux mieux qu'elles ! On a un devoir moral et imagine les récompenses si on arrive à arranger ce fiasco ? Ou au moins limiter les dégâts ?»


Sachant très bien quel genre de discours fonctionnerait, elle savait d'avance qu'elle gagnerait cet échange et sa sœur également. Après tout elle y était habituée. ce fut donc sans résistance qu'elle capitulait, après tout elle avait toujours d'autres moyens de ridiculiser et d'humilier les deux captives sottes qui avaient voulu se la jouer forte en solitaire. Même elle comprenait l'intérêt du travail en équipe, aussi peu fréquemment qu'elle était enclin à y recourir en dehors de celle naturelle de Shumi.


«Très bien, on les sauve. Mais j'espère pour toi qu’on ne va pas nous coller cet échec dans le dos. On essuie déjà leur merde alors si on est mise dans le même bateau que ces deux cruches. »


Retournant sur le champ de bataille, la vue qui s'offrait à elle n'était plus la même. En dehors de l'accumulation des cadavres, le combat semblait s'être arrêté et un homme imposant désignait deux femmes. On ne pouvait nier le fait qu'il en imposait, sa simple présence et sa voix lui avait permis de faire régner l'ordre alors même que les jumelles ne s'étaient pas absentées si longtemps. Sous leurs yeux, deux "trophées étaient visibles", bien que Shumi en ait le souffle coupé, se cachant le visage d'effroi, Minoda jugeait la situation. Gallia était sans pantalon ni culotte, chatte à l'air, pourtant elle gardait cette férocité dans le regard qui montrait bien qu'elle ne supportait pas sa situation, au grand contraire de leur collègues qui semblait avoir passé un moment très intime et intense avec les personnes qui avaient eu le dessus en plus d'un sens sur elle. En voyant les diverses traces de foutre et son absence de volonté de se battre, elle en conclut deux choses. Elle était une encore plus grande catin qu'elle l'avait imaginé et elle était incapable d'utiliser sa magie. Après tout ce qu'elle avait probablement emmagasiné elle aurait été capable de retourner la situation à plus d'une reprise. L'absence de cet événement ne pouvait donc signifier qu'elle en était incapable. Se battre avec de otages aussi important était impossible, malgré son désir de les envoyer chier et de les utiliser comme sacrifice pour capturer les membres les plus importants de cette organisation.

S'avançant pour rejoindre le groupe, Shumi serrait la main de sa sœur perturbée de voir deux femmes dans cet état, éveillant en elle des désirs déplacés, après tout il était de sa nature d'apprécier ce genre de spectacle, mais elle était dans un cadre professionnel, elle se forçait donc à garder la tête froide, écrasant les doigts de Minoda qui elle ne pouvait cacher un sourire de satisfaction en voyant les deux pouffiasses se faire ridiculiser ainsi. La situation nécessitait cependant que ce soit la cadette qui prenne les choses en main, plus adepte pour faire un marché que la désagréable double.


«Ces jeunes femmes sont avec nous oui. Je vous félicite, vous avez réussi à capturer deux de nos éléments les plus performants, mais vous restez néanmoins coincés ici et très bientôt vous ne serez plus en mesure de fuir. Vous vous êtes bien amusés mais la partie est terminée. Nous sommes prêts à faire les sacrifices nécessaire si c'est pour diminuer Grimoire Hearts d'éléments comme vous.»


Seule la moitié des informations présentées étaient véridiques. Néanmoins, pour garder un minimum la face elle se devait d'imposer un certain rythme et résistance à ce malfrat. Elle ne pouvait pas faiblir ou lui donner l'occasion de profiter de quoique ce soit. Il l'avait bien compris car alors qu'elle lui avait répondu, il s'amusait à faire tourner le jouet de la Dragon Slayer lentement en elle, comme pour réfléchir avant de le retirer et de le jeter au loin.


«Vous voyez, je n'aime pas particulièrement ce genre de réponse. Vous savez aussi bien que moi que vous êtes au pied du mur. Bien plus que nous le sommes. Avez-vous les ressources et ce qu'il faut pour voir vos collègues se faire torturer, baiser, défoncer sous vos yeux, devenir le simple jouet de mes hommes ?»


Déglutissant, elle imaginait la scène et ne pouvait laisser une telle chose se produire. Bien que sa sœur soit prête à intervenir pour aider cette dernière à garder un ton strict, elle lui demanda simplement de patienter et de continuer de contacter les renforts, elle ne gagnerait peut être pas assez de temps pour qu'ils arrivent mais avec de la chance, les rattraper sera possible. Restant de marbre, sa cervelle carburait sous le stress et le malaise qui l'habitait.


«Dans ce cas, partez d'ici, votre mission est déjà un échec. Libérez ces deux femmes et nous ne vous poursuivrons pas. Il y a assez de mort des deux côtés, faisons en sorte qu'il n'y ait pas plus de dégât que...ça.»


Regardant les deux femmes avec un air déçu, elle soupire et croise les bras. Si seulement elles avaient pu coopérer ou au moins juste attendre. Néanmoins, sa sœur lui confirmait ce qu'elle craignait. Les renforts arrivaient mais étaient trop loin. Elle allait devoir les laisser s'échapper, ces êtres odieux qui venaient d'insulter l'honneur des représentantes du Conseil, en plus des deux femmes humiliées à leurs pieds. L'homme quant à lui se satisfaisait grandement de ce compromis. Même si la mission n'avait pas été amenée à terme, elle pourrait toujours être recréée ailleurs et ils avaient en plus pu se faire plaisir avec deux belles truies du Conseil. Il ne pouvait demander plus si ce n'était terminer le tour des chattes avec les jumelles, mais le temps lui manquerait probablement de les voir humilier également. Donnant des ordres rapides, il relâcha les deux captives d'un coup de pied au derrière de chacune avec un rire moqueur avant de disparaître avec ses hommes. Et tandis que les deux rouquines les voyaient s'enfuir, tout ce qu'elles pouvaient faire étaient de donner les premiers ordres pour soigner les blesser, commencer à faire la liste des morts et d'éloigner les deux autres commandantes de là, la vision qu'elles offraient était bien trop pitoyable pour les laisser ainsi.

Minoda ne s'empêchait pas de lancer des piques alors que Shumi s'occupait de les nettoyer, surtout la plus sale des deux, avant que leur chef n'arrive et demande des explications, ce que le duo fit, indiquant alors que la mission avait été un terrible échec. Les répercussions seraient grandes et les rumeurs se feraient et tout ce que les sœurs Scion pouvaient faire en ce moment était de se justifier et de donner un rapport qui leur serait défavorable. On ne pouvait tordre la vérité que jusqu'à un certain point. Comment le Conseil allait-il réagir face à leur inaptitude à travailler ensemble ? De cela rien n'était certain mais,
les jumelles en prendraient pour leur grade malgré tout leur efforts.




© Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Dim 16 Juil - 16:43


 

Vacances Forcées entre Collègues
Avec Minoda & Shumi Scion et Shana S. Cumdump



« Je crois que ces femelles vous appartiennent… Non ? Mouha ha ha ha ha ! » Déclara le chef des mages noirs en exhibant ses deux prisonnières, lesquelles n'avaient plus très fière allure.

Nue en dessous de la ceinture en dehors de ses bottes, ne portant plus que son bustier au-dessus, Gallia se enrageait d'être aperçue ainsi devant la piétaille du Conseil Magique. Certes, la pudeur et les scrupules n'étaient pas son point fort. Et en d'autres circonstances, sa semi-nudité eut quelque chose de fort émoustillant en raison de son penchant à l'exhibitionnisme. Mais, là, être ainsi en étant prisonnière de Grimoire Heart, c'était être en position d'infériorité, soit être perdante. Et l'inquisitrice était mauvaise perdante. Impossible aussi de sauver les apparences auprès de ses pairs avec ce revers de fortune. Cette fois-ci, une simple pipe ne la sauverait pas des répercussions disciplinaires. Ne voulant pas laisser paraître la honte et la tristesse qui montait en elle, la blonde compensait avec une ire toute rageuse. Circonstance aggravante, voilà que Shumi avec sa voix toute compatissante lui plantait un couteau dans le dos en avouant que Shana et elle étaient parmi les meilleures. Les rires grinçant des mages hors-la-loi, plus que ravis de cette prise, accrurent sa blessure d'orgueil.

* Mais quelle conne celle-là ! Elle donne la valeur de leurs otages à nos ennemis et cette cruche croit en plus que ça va nous aider! Pitié ! Achevez-là ! Et sa mal-baisée de sœur avec ! *

La réponse du leader des Grimoire Heart présent confirma ce que la magicienne captive pensait. La situation était à l'avantage des criminels. Ils en se rendraient pas. Inutile donc de chercher à négocier. Il fallait se battre et sans chichis. La colère n'en finissait pas de monter en la chipie runique. Pas question que les choses finissent si mal. Hélas, menottées dans le dos, privée de sa magie et réduite à l’impuissance, elle ne pouvait rien faire si ce n'est hurler sa fureur. Gallia hurla donc…

« Hé les morues siamoises ! On s'en tape d'être otages ! Arrêtez ces connards coûte que coûte ! Pas question de les laisser filer ou vous me le paierez ! »

Si, nonobstant les déconvenues la concernant, la troupe du conseil Magique parvenait au moins à capturer où éliminer un nombre significatif de séides, ce ne serait qu'un demi-échec, pas le désastre qui se profilait. Au stade de vexation où elle en était, la blonde se fichait de périr dans la feu de l'action. Et pas une seule seconde, il lui vint à l'esprit le sort de Shana, l'autre otage. Pour ce qu’elle en pensait…

Les menaces de la peste du Conseil Magique se perdirent dans la vent. Le meneur des Grimoire Heart profita de l'accord pour faire battre en retraite ses hommes et poussa d'un coup de pied au derrière bien sentit ses otages dans les bras des chevaliers runiques avant de disparaître à son tour. La magicienne blanche hurla de rage, refusant que la gentille Shumi – cette écervelée dont la gentillesse lui évoquait de la guimauve trempée dans du miel, pouah ! – lui administre le moindre soin une fois débarrassée de ses menottes. Évidemment, déjà à cran, les piques de Minoda achevèrent de la courroucer et ses propres réparties à l’encontre de celle-ci démontraient bien que la hache de guerre entre ces deux-là n'allait pas être enterrée de si tôt… Bientôt, le silence retomba sur le champ de bataille. Le fiasco était total. Ça allait barder au Conseil !


Sept jours auparavant...

Et ça barda effectivement au Conseil Magique réuni en formation disciplinaire. Gallia se défendit de son mieux – comprendre avec un aplomb et une mauvaise foi absolue qui n'allait pas dans le sens de la concorde avec ses collègues – en chargeant ses partenaires et soulignant leurs fautes plus que d'admettre les siennes devant les membres impassibles du Conseil. Ces derniers, l'air sévère, faisait grise mine. A croire qu'ils étaient à un enterrement. Leurs visages impassibles ne laissaient rien filtrer de leur décision à venir mais ils foudroyaient du regard chacune des protagonistes de cette bavure spectaculaire. Une chance que la presse spécialisée n'en aurait jamais vent. L'image publique du Conseil et de ses chevaliers runiques en aurait énormément souffert. Surtout avec le récit des détails scabreux qui impliquaient Shana et Gallia. D'un autre côté, les membres de Grimoire Heart seraient sans le moindre doute plus loquace auprès de leurs pairs et en manquerait pas l'occasion de fanfaronner. Une partie de la force des chevaliers runiques reposaient sur la crainte qu'ils inspiraient à leurs adversaires puisqu'ils étaient présumés être parmi, les meilleurs magiciens de Fiore. Avec cet échec retentissant, la peur du gendarme serait moindre pour un moment, le temps que la répression réalise un ou plusieurs coups d'éclat susceptible de faire oublier l'affaire. Voilà qui n'arrangeait pas les affaires du Conseil. La sanction serait à la hauteur de la débâcle.

Et elle le fût ! Gran Doma en personne lut la sentence aux quatre femmes à qui la responsabilité de l'opération avait été confiée. On eut dit que des éclairs irradiaient de sa personne. A l'extérieur de la chambre du conseil, caprice météorologique ou hasard de la saison, la pluie tombait, l'orage ponctué du bruit sourd du tonnerre qui raisonnait dans la salle du tribunal lors du rendu du jugement. Du plus bel effet dramatique !

Chacune des femmes présentes s'attendait à une sanction individuelle plus ou moins lourde. Gallia et Shana aurait été logiquement celles qui prendraient le plus vu qu'elles avaient agi de leur propre initiative chacune de leur côté. Toutefois, c'était les jumelles qui avaient laissé filer les membres de Grimoire Heart quand c'était encore possible de les intercepter, peu importe que cela coûte la vie aux otages qui connaissaient les risques du métier de toutes façons. Pour la gratitude qu'en retiraient les rousses, elles auraient mieux fait de ne pas faire dans la négociation, quitte à être sanctionnées par la suite pour avoir laissées leurs imprudentes  camarades à la merci des mages noirs ! Les règles du Conseil Magique pouvaient parfois se révélaient bien iniques… En tout cas, le jugement le fût, lui. Toutes les quatre se trouvèrent condamnées et sanctionnées à égalité, quelque fût le degré réel de gravité de leurs fautes et l'habileté de leur défense devant le Conseil. Le Conseil statuant en premier et dernier ressort, il n'y avait pas d'appel possible pour espérer revenir sur ce jugement. Ni le moindre échappatoire. Plus tard, Gallia jura avoir entraperçu sur le visage des conseillers un sourire mauvais à la lecture de leur peine collective...


Aujourd'hui

Haut dans le ciel, à son zénith, le soleil tapait fort sur les quatre marcheuses qui déambulait en une courte colonne à travers la petite forêt intérieure de cet îlot subtropical sans nom dès que celles-ci sortaient des zones ombragées. Nonobstant cet inconfort passager – les touristes s'y habitueraient vite -, la progression dans cette végétation mêlant des feuillus typiques d'un climat tempéré avec des fleurs et quelques essences propres au climat tropical se faisait à bon train. Et surtout dans un silence laissant présumer une intense concentration… ou une forte brouille entre les membres de ce quatuor de femmes ! Le silence était un bien grand mot. À l'absence de communication entre ces femmes aux mines renfrognées et airs mécontents, se substituaient toute une palette de cris d'oiseaux exotiques et colorés, le rire joyeux de petits singes locaux, le grincement des branches et lianes que faisaient bouger et balancer les alizés à chaque souffle et le sifflement du vent passant à travers divers orifices et passages étroits. La vie végétale et animale animaient depuis toujours l'endroit isolé du reste de Fiore depuis toujours, là où la vie humaine s'était gardée de s'établir durablement ici.

L'île avait été préservée de toute installation humaine persistante du fait qu'elle était éloignée des routes commerciales. Quelques forbans en avaient fait de temps à autres leur repère, y introduisant quelques espèces domestiques, des chèvres et des cochons essentiellement, retournées à l'état sauvage depuis. Mais, ils disparurent assez rapidement, victime de leur sordide métier. La couronne de Fiore annexa l'île sans y laisser de présence humaine. Par un obscur accord entre le trône et le Conseil Magique, celui-ci obtint une charte lui permettant d'utiliser cette île isolée pour ses besoins, à charge pour lui d'en prendre soin. Les conseillers utilisèrent dans un premier temps l'endroit comme terrain d’entraînement avant d'abandonner l'idée au profit d'endroit plus accessibles et pratiques pour cela. L'île garda toutefois une utilité à raison de son isolement : C'est là qu'on envoyait en congé mi-punitif mi-instructif en mode stage de survie les indisciplinés, les fortes têtes et autres individus à problèmes pour la durée fixée par le conseil disciplinaire afin de souder les rangs en les obligeant à passer du temps ensemble pour s'apprivoiser. Au vu du désastre dont leur mésentente était jugée responsable, le quatuor en avait pris pour un mois à compter du jour de leur débarquement sur l'île.

Un mois à se supporter les unes les autres sans autre compagnie humaine. C'était long quand on se détestait cordialement ! Le Conseil Magique le savait sans aucun doute quand il fit le choix de cette sanction. La durée paraissait bien courte mais la compagnie assurait que le temps serait bien interminable aux quatre condamnées. L'embarquement se fit le lendemain même sur une rapide frégate. Chacune des protagonistes n'avait emporté que le le nécessaire pour camper durant ce temps, les autorités fournissant la nourriture et le matériel de survie. Tout au long du voyage, les femmes en colère s'évitèrent les unes les autres, se croisant tout juste pour aller vomir au bastingage lorsque le navire tanguer trop et restant consignée en cabine dans l'ennui et l'oisiveté le reste du temps. L'arrivée eut vaguement un air de réconfort. Du moins, si cela n'avait été l'occasion de se retrouver à proximité les unes des autres au terme du voyage. Le quatuor fut débarqué sur la plage avec plusieurs caisses de provisions, plus que nécessaire au cas où le navire chargé de les récupérer aurait du retard. Les consignes sous enveloppe cachetées leur avait été donnée avec des cartes annotées. Le point où elles devaient établir le campement y figurer et cela supposer de traverser plusieurs terrains : Plage, Forêt, collines, etc. avant d'arriver non loin d'un des rares points d'eau potable de l’île. Et une fois le campement montée, il allait falloir y ramener les provisions. Ce n'était pas des vacances après tout.

Le soleil était encore haut dans le ciel mais il ne fallait pas traîner pour autant. Aussi, le groupe avec ses sacs s'était mis en route, laissant la plupart des caisses ici-même alors que le navire s’apprêtait à repartir de son côté. En tenue légère, Gallia marchait en tête. Très vite, la chaleur tropicale l'avait obligée à adapter sa vêture. Pour être à l'aise, elle ne portait plus que son corset légèrement relâché, un mini-string de bain qui couvrait à peine sa marque de bronzage et de simples sandales. L'ironie de se retrouver ainsi habillée devant les trois autres ne lui échappait pas. Elle était à peine plus vêtue qu'à la fin de leur dernière mission, celle à qui elles devaient d'être ici en guise de punition. Mais, entre cela et crever de chaud, le choix fût facile. Sentant des regards sur sa croupe largement exhibée par sa tenue, l'inquisitrice se fichait de l'avis des autres et restait sourde aux éventuelles moqueries. Dès fois que les rousses soient jalouses d'un aussi beau derrière…

Arrivant enfin à la localisation désignée, une petite clairière non loin d'un ruisseau qu'on entendait couler, la blonde posa son sac et se retourna vers les autres en déclarant d'un air froid et sans joie.

« On y est enfin ! C'est ici que nous devrons camper. Je me propose pour monter les tentes avec l'une de vous trois pendant que les autres vont chercher quelques caisses de nourriture à ramener. Mais, le mieux est que je le fasse toute seule pendant que vous y allez à trois... »

Ses pensées complétèrent son raisonnement pour cette dernière offre bien « généreuse ».

* Ce serait bien pratique pour ne pas avoir à vous supporter pendant ce temps... *

Le ton du séjour était donné...

Gallia s'exprime en : Tan / #D2B48C

Sauney de Never Utopia
 

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
Shana S.
avatar
Messages : 12
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 04/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil
Mage de Rang: S
Orientation Sexuelle: Pansexuelle
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Jeu 5 Oct - 17:27


Leur super plan pour faire un coup de filet mémorable parmi les membres d’une guilde noire était un fiasco des plus total. Non seulement elles n’avaient pas capturé un seul mage noir mais en plus deux de leurs chefs d’escouade avaient été capturées et humiliées devant tous leurs ennemis, sans parler du fait que l’une d’elles se soit faite prendre par un nombre incalculable de leurs ennemis comme un vulgaire défouloir… Bien qu’avec ça, la rousse soit chargée à bloc pour combattre, tout ça ne servait à rien tant qu’elle portait ces fichues menottes anti-magie.

Sa réputation avait beau être connue de tous, cela restait humiliant d’être exhibée entièrement nue à la vue de tous, devant leurs propres hommes ainsi que leurs ennemis. D’autant plus qu’on exhibait ses zones intimes et son corps, souillés.

La manière dont fut géré ce problème ne manqua pas d’étonner la combattante, bien que mise sur le banc de touche. Ainsi, leurs cibles purent négocier leur fuite en échange de leurs deux otages suite aux négociations prises en main par les jumelles… La Dragon Slayer fut poussée au sol une fois le gros des ennemis éloignés ainsi que ses leaders, forcée d’attendre sur le dos, jambes pliées, qu’on vienne enfin la débarrasser des menottes qui l’entravait. Contrairement à sa camarade ayant été prise en otage aussi, Shana resta silencieuse et se contenta d’attendre, croisant les bras sous sa poitrine, toujours entièrement nue devant tous, se contentant d’un hochement négatif de la tête à l’encontre des jumelles pour montrer son désaccord, bien qu’elle adressa un petit sourire en guise de remerciement pour s’être souciée de leur sort. Une position pas toujours évidente.

Suite à ce fiasco mémorable, cette humiliation sans nom pour le Conseil, les officières se firent passer plus d’un savon par leurs supérieurs. Ce fut encore pire face au tribunal correctionnel ayant bien eut besoin de plusieurs minutes quand la liste de leurs erreurs fut dressée… Malgré les explications, sa réputation bien connue fut qu’on lui colla le crime d’avoir copulé avec l’ennemi en toute conscience. Quelle bande d’enfoirés ceux-là ! Ce n’est pas comme si elle avait expliqué avoir tenté de les infiltrer et que ça c’était retourné contre elle…

Et quelle sanction… Un tir carrément de groupe ! Chacune prit la même chose, fait laissant échapper un petit soupir de soulagement à la rouquine. Quant à la punition, jamais la jeune femme aurait imaginé quelque chose dans ce genre. Pour une durée indéterminée, les quatre femmes étaient mises à pied et à l’écart du Conseil ainsi que des affaires le concernant. Toutefois, pas question d’enfermement ou autre ici mais bien de se retrouver toutes les quatre, et uniquement à quatre, dans un lieu isolé, loin de tout.

« Sans déconner ?! C’quoi cette idée d’merde les vieux ? Pas question qu’j’passe tout mon temps avec ces pétasses, c’est mort ! »

Irrespectueuse malgré la situation, Shana ne comptait pas se laisser faire si facilement. Une option qui sembla avoir déjà été envisagée. Pour la calmer et la remettre en place, un autre document fut sorti, lisant une sanction personnelle. La rousse écouta mais remarqua surtout la ceinture de chasteté qui apparut devant elle. Si elle refusait ces « vacances », sa punition était donc le port de ce truc impossible à retirer par elle-même, pour une durée encore plus longue que sa mise à pied. Suant d’un coup et devenue pâle, il n’en fallut pas plus pour remettre la belle dans les rangs, se contentant de demander d’une voix fluette quand était le départ…

Évidemment, il fallait que le quatuor soit transporté par bateau jusqu’à l’île, chose logique mais pour une Dragon Slayer, les moyens de transports sont toujours un sujet délicat, véritable bête noire. Pendant toute la durée du voyage, la rousse fut incapable de quoique ce soit, hormis de rester affalée sur la rambarde, le buste côté mer et les fesses côté du pont. Au moins, son état offrit une vue de choix à l’équipage chargé d’amener le navire à destination…

Enfin la terre ferme, il était temps ! Affalée sur une caisse de provisions, quelques minutes furent nécessaires à la rousse pour reprendre peu à peu ses esprits et enfin tenir sur ses jambes, bien qu’encore fébrile et titubante lorsqu’elle s’étira.

« Enfiiiiin ! Vive la terre ferme ! Même si on meurt de chaud ici… » Acheva-t-elle en grommelant.

Dans la foulée, Shana se débarrassa de son petit veston afin de rester uniquement avec sa lingerie fine, constituant de toute façon sa tenue au quotidien. Mieux qu’une paire de fesses séparée par une ficelle, en voilà désormais deux !

Évidement la belle ne cacha pas son mécontentement de devoir encore marcher une bonne distance pour atteindre l’endroit qui leur servirait de campement. Ni sur le fait d’être bloquée avec les jumelles et Galia… Et cette chaleur pesante quand il faut prendre des chemins escarpés et des pentes… « Quelle punition de merde ! » Lâcha-t-elle alors qu’elle marchait en queue du groupe, les bras croisés derrière la tête.

Pressant alors le pas, la jeune femme vint bousculer les jumelles afin de s’immiscer entre elles, passant chacun de ses bras autour de leurs épaules en se penchant vers l’avant pour murmurer à voix basse.

« Alors les Twin, ça s’rince bien l’œil ? Vous inquiétez pas… Vous aussi vous pourrez avoir un cul comme ça… Quand vous aurez fini vot’ puberté ! Shashasha ~ ♫ »

Tout en riant suite à sa moquerie, la slayer termina par une double tape synchronisée sur les fesses de chacune des jumelles avant d’accélérer pour passer devant elles. Le petit groupe arriva enfin aux coordonnées du bivouac, permettant à Shana de lâcher son sac personnel au sol pour ensuite s’asseoir en tailleur, s’étirant une nouvelle fois avant de se laisser aller jusqu’à finir allongée sur le dos.

En fermant les yeux, le moment aurait presque pu être agréable. On dit bien presque car sa tranquillité fut de courte durée, vite interrompu par Galia déjà en train de penser au campement et tout. Pas faux dans un sens mais en soit, pourquoi vouloir tant se presser alors qu’elles ont tout le temps devant elles ? Autant se relaxer un petit peu.

« Quel rabat-joie celle-là. Détends un peu ton string et respire ma belle ! À moins qu’t’aies besoin d’aide pour le retirer… On a tout l’temps, relax toi cinq minutes… »

Malgré tout, la blondinette n’avait pas tort, il allait bien falloir ramener les caisses de provisions qu’elles avaient laissées sur la plage… Les gargouillements du ventre de la rousse n’allaient en aucun cas contester cette proposition. Shana se redressa alors, en appuis sur ses bras, tenant une position assez vulgaire et révélatrice comme on peut s’attendre d’elle, bien qu’elle affichait une moue narquoise.

« Mais tu marques un point malgré tout… Le souci c’est qu’je pense pas encore être totalement remise de mon mal des transports… Faudrait peut-être envoyer les jumelles… En plus la dernière fois qu’on t’a laissée seule t’as finie en t’exhibant. C’risqué de t’laisser à nouveau, fait profiter au moins… ~ ♫ »

Ça aurait été beau d’être tranquille un moment ou d’avoir un petit show privé mais cessons de fantasmer ou de faire la peste perverse. Au final, Shana se désigna pour retourner à la plage chercher les provisions, ayant le plus de forces physiques étant donné sa magie, malgré ses maux de tout à l’heure l’ayant bien épuisée. Restait à voir comment elles allaient se scinder, désormais…
Revenir en haut Aller en bas
Minoda&Shumi Scion
avatar
Messages : 18
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 07/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique.
Mage de Rang: C
Orientation Sexuelle: Bisexuelles.
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Jeu 19 Oct - 9:29



❝ Who put you in command ? ❞

L'échec était lamentable. Shumi avait beau être intelligente, elle n'était pas non plus capable de renverser des situations perdue d'avance et en l’occurrence, une prise d’otage n'était pas une situation qu'elle était capable de gérer. Pas avec sa gentillesse. Et Minoda n'était pas non plus en mesure de l'endurcir, de l'épauler dans cette situation. La boule de flamme ne pouvait être utile en voyant des collègues ainsi humiliée, rabaissant par la même occasion leur propre institution, leur position. Et il ne fallait pas compter sur Gallia pour faire preuve de décence ou de courtoisie, même à moitié nue -et pas la moins humiliante- elle était capable d'insulter et de blesser les autres en reléguant ses propres erreurs. Quant à la troisième rousse du petit groupe, elle avait eu la décence d'afficher un sourire, malgré la désapprobation. Décidément, Shumi se retrouvait seule contre tous alors que ses mains étaient liées par le fardeau d'un cœur trop grand.

La semaine qui avait suivi n'avait pas été glorieuse. Congédiées, enfermées chez elles dans l'attente du jugement, Minoda furibonde passait son temps à chercher un défouloir, un coussin, un mur tandis que sa soeur, calmement lisait des livres. C'était du moins ce qu'elle essayait de faire quand son aînée de produisait pas un bruit à en réveiller les morts et surtout les voisins. La tête brûlée du duo n'arrivait pas à garder le silence, au grand damne de sa soeur qui savait pertinemment que rien ne pouvait être fait pour réparer leurs erreurs. Elles étaient toutes fautives, à un certain degré. Et le conseil avait déjà suffisamment à gérer pour ne pas laisser les choses déborder. Elles avaient eu de la chance, aucune fuite de l'incident, un miracle des figures du Conseil qu'elles ne méritaient probablement pas mais qu'elles paieraient quand même. Insultant à qui voulait l'entendre l'incapacité de ses collègues, la moins docile des jumelles finissait par tomber sur son oreiller personnel, la faisant lâcher un cri plaintif sous le poids soudain la forçant à ranger sa lecture, grommelant légèrement.


«On mérite pas cette punition. On a été sabordé le moment où on nous a mise avec les deux autres catins de services. Et le conseil n'est pas sans faute ! On avait reçu aucune information sur qui prenait les choses en mains. Même si leur plan était complètement débile, à quatre on aurait pu faire une différence. Putain, j'ai pas envie de me taper à nouveau les échelons, on était si bien partie...»



Passant ses doigts dans la crinière de sa soeur, Shumi lui offrait un sourire, de ceux qu'elle ne révèle qu'à la personne la plus proche d'elle. Déposant le contact doux de ses lèvres sur son front, elle la serre contre sa poitrine, poursuivant ses caresses afin de l'apaiser avant de prendre la parole.


«Tu as tord. On le mérite, en partie cette punition. Nous n'avons pas été capable de nous entendre avec elles. Nous n'avons pas pu être une équipe. Et tu sais aussi bien que moi à quel point c'est primordial, de pouvoir compter sur quelqu'un. Alors je sais que tu les détestes, je ne te demanderais pas de tout oublier, mais au moins trouve la force de compatir à leur humiliation. Ce sont deux collègues qui ont leur tord, des défauts aussi grosses que leur poitrine mais, elles restent des femmes fortes, puissantes. Nous ne sommes pas si nombreuses au sein de la hiérarchie à l'être.»



La raison et la logique de Shumi ne suffira pas à calmer les tentions, mais elle pouvait au moins essayer d'éviter les conflits si elle le pouvait. Les jours passaient rapidement après cette petite discussion et aucun meuble ne fut victime de la véhémence de Minoda.

Ce qui les attendait en revanche, était tout aussi inattendu que révoltant. Tout du moins, si Shumi trouvait qu'il s'agissait d'une bonne idée et s'en réjouissait presque, on ne pouvait pas dire la même chose de sa soeur qui se retenait bien d'empirer la situation et de venir dire ce qu'elle pensait de la situation. Une retenue qui ne fût pas partagée par Shana qui ne se retenait pas pour montrer ce qu'elle pensait du groupe. Les pétasses en question, celles qui lui avaient sauvé ses fesses la regardait donc, de la tristesse dans une des paires d'yeux et de la colère dans la seconde. Mais quand le grand chef parlait, on la fermait et on la fermait vite. C'est qu'il était impressionnant le bougre, avec ses effets pyrotechniques. Aucune des jumelles ne désirait être foudroyée, même par accident. Son regard semblait être le centre d'un maelstrom. Oui un mélange bien étonnant entre eau et foudre n'est-ce pas ? Voilà quel genre d'énergumène se trouvait sous les yeux des deux ridicules petites mages qu'étaient les sœurs Scions en comparaison. Aucune plaidoirie n'était permise ou plutôt, il s'agissait d'une farce, un semblant de permission de se défendre quand la décision était déjà prise et toute résistance s'avérait futile. Il n'y aurait aucun changement, aucune exception. Et bien que trois des quatre concernées vendraient probablement tout pour autre chose, la plus douce du lot souriait discrètement, à l'idée de congé payée. On allait encore la traiter de sotte mais il s'agissait d'un plan parfait pour créer une cohésion de groupe et de toute manière, elle restait avec sa soeur. Elles avaient l'habitude d'être deux contre le reste alors, même Minoda qui faisant la révoltée ne vivrait la situation aussi mal que les deux pimbêches, les deux bimbos. Et bien que la punition était la même pour tout le groupe, chacune recevait son lot de brimade, notamment vis à vis des deux femmes qui avaient été capturé mais pas que. L'incapacité du duo roux à faire preuve d'intransigeance, de sacrifier pour le bien de la mission et du plus grand «bien» leur était également reproché. Une critique qui, à ce moment précis fit serrer le poing à la plus douce des demoiselles de la salle, grinçant des dents discrètement en se laissant maltraiter.

Après ce procès qui n'en était un que de nom dans l'esprit de la farouche rousse qui se voyait coltinée deux femmes incapables de garder les cuisses fermées, elles avaient reçu la date de leur départ et jusque là, impossible de se débiner ou de disparaître. Quoiqu'il serait bien amusant de voir des personnes déserter pour éviter de se retrouver forcées de vivre l'enfer des autres. Et jusqu'au départ, rien de bien passionnant du coté des jumelles si ce n'était la préparation des affaires ainsi qu'une Shumi qui hésitait sur le maillot à porter. Cruche dites-vous donc à nouveau ? Bien sûr que non, mais les jumelles n'avaient encore pas eu l'occasion de bronzer alors autant en profiter non ?

Le voyage en lui-même ne fût pas des plus désagréables, les jumelles de part leurs missions avaient l'habitude de tout type de moyen de déplacement et bien que l'évident mal-être de la Dragonne Slayeuse ne pouvait être évité au vu de sa condition, les jumelles ne firent rien pour la soutenir ou l'aider, en grande partie par le fait de Minoda qui tirait sa soeur de l'autre coté du navire quand elles croisaient une des deux autres membres de ce petit club des rejetées. Aucun mot, pas le moindre signe de politesse. Pas même un petit signe de la main, de sourire, rien. Décidément l'humeur n'était pas aux réjouissances et même la joviale Shumi se retrouvait à tirer la moue.

Heureusement pour tout le monde, ou malheureusement question de point de vue, bien qu'en l'espèce la majorité n'avait aucune envie d'arriver, le bateau arrivait sur l'île. Alors quelle île, aucune idée. Pas de nom, pas d'autochtone. Pas d'accueil ou même d'explication, juste des caisses et des ordres écrits. Comme on pouvait s'y attendre, Gallia fût la première à prendre les reines, et bien que ce scénario pouvait paraître très similaire à celui qui les avait amener jusqu'ici, cette fois aucune des rousses ne fit opposition. Peut-être était-ce l'évidence qu'on apprenait de ses échecs, chez les gradés ! Prenant la marche et de manière assez surprenante, sans commencer par transporter des caisses afin d'éviter les allers-retours, le groupe commence son escalade, car telle était le meilleur des mots pour décrire la montée qu'elles avaient à faire pour rejoindre le lieu de leur campement, les jumelles se retrouvaient encerclées, mais pas pour longtemps.

Que dire, sinon de l'ambiance, un contraste glacé face à la température tropicale, lourde de l'île. Leurs collègues s'étaient mises à l'aise dès le départ, mais les sœurs se contentaient de porter des vêtements légers certes, mais qui ne dévoilaient pas aussi ostensiblement leur chairs ni leur courbes. Les sœurs s'étaient décidées pour porter un haut en deux parties. La première, en cuir ne couvrait que leurs épaules et remontait vers leur nuque, passant au-dessus de leur poitrine où commençait la seconde partie du vêtement. Un tissu blanc ouvert sur le coté permettant ainsi de ne pas être trop au chaud et de profiter d'une brise directement sur sa peau. Le nombril était de ce fait aisément visible. Sur leur poitrine, elles arboraient un motif à fleur, semblable à celles qu'elles portaient chacune sur un coté de leur tête. Quant au bas, il s'agissait d'un pantalon accompagnée de bottine de marche. Leur seule obscénité était la raie, peut-être trop visible dans cette tenue des plus particulières sous l'étouffante pression du groupe accouplé à celle des rayons d'une étoile qui cognait dur pour les accueillir sur cette terre.


« Alors les Twin, ça s’rince bien l’œil ? Vous inquiétez pas… Vous aussi vous pourrez avoir un cul comme ça… Quand vous aurez fini vot’ puberté ! Shashasha ~ ♫ »


D'abord déstabilisées par la bousculade, les sœurs se tournèrent vers leur semblable capillaire qui sans comprendre se montrait souriante et taquine, lâchant une remarque non seulement déplacée, mais complètement fausse avant de s'enfuir comme une voleuse après une claque sur le postérieur des deux jumelles stupéfaites. Il n'en fallut pas moins pour allumer le brasier qu'était Minoda.


«Non seulement tu es incapable de résister à l'appel du phallus, mais en plus tu ne sais pas distinguer chez tes collègues l'âge en fonction de leur fesse ? Tu parles d'une Dragon Slayeur du sexe. On a le même âge, espèce de cruche ! C'est Gallia la cadette du groupe !! Espèce de Nympho écervelée !»


Grinçant des dents, elle tendait le bras dans un geste équivoque tandis que sa soeur la retenait péniblement. Elle ne faisait pas grand cas de la remarque, après tout Gallia était probablement la plus jeune des gradés mais ce n'était pas sans raison. Son efficacité était impressionnante et elle avait gravit les échelons plus vite que n'importe qui. On pouvait la comparer à un chien qui venait d'être réveillée, une comparaison peu flatteuse mais au vu des aboiements qu'elle lâchait, le ton était donné. S'arrêtant pour se calmer, elles prirent un peu de retard sur les autres, mais au moins cela permettait de calmer la tension, en espérant que leur collègue n'avait pas entendu la réplique acerbe de Minoda. Non mais quoi encore, Shumi se serait contentée de dire que la belle venait de se traiter soi-même de pré pubère, ce qui aurait été une méthode bien plus douce pour lui faire remarquer son erreur.

Arrivant enfin sur les lieux, les Scions se permettent de reprendre leur souffle, avant de véritablement profiter de la vue. Lâchant leur sac sur le sol sans même tenter de retenir la chute, elles n'avaient après tout rien de bien précieux à l'intérieur pour commencer, elles se posent par terre, pause criaient-elles mentalement. Regardant à droite et gauche, il semblerait qu'au moins elles pourraient boire et se nettoyer facilement. Mais du bas de leur position, les choses ne semblaient pas prendre une tournure plus douce quand la frigide impératrice bronzée s'exclame.


« On y est enfin ! C'est ici que nous devrons camper. Je me propose pour monter les tentes avec l'une de vous trois pendant que les autres vont chercher quelques caisses de nourriture à ramener. Mais, le mieux est que je le fasse toute seule pendant que vous y allez à trois...»


Alors, comment dire qu'il ne fallut pas longtemps pour que le choix se fasse. D'abord nommées, le visage se fit livide sur les deux qui venaient tout juste de finir leur spectaculaire montée pour redescendre et se retaper à nouveau et cette fois avec des provisions ! Néanmoins, au plus grand plaisir des demoiselles, la solide Shana se dévouait à la tâche, libérant ainsi la menace d'une nouvelle montée. Si seulement c'était vrai..

Se retrouvant momentanément seules avec Gallia, il était évident qu'elles n'étaient pas désirées et si Minoda était celle qui prenait la décision, elles l'abandonneraient toutes les deux pour faire autre chose. Probablement faire un premier tour des lieux afin de voir s'il y avait des bêtes près de leur camp ou du bois pour le feu. Les caisses de nourritures pourraient servir, au début mais ce n'était pas la meilleure option.

Se séparer était donc sur la table. Et s'il n'y avait que cela, ce ne serait pas un soucis, elles n'étaient pas si dépendantes l'une de l'autres sinon elles seraient bien incapable d'accomplir certaines missions mais dans la situation actuelle, il s'agissait de Gallia et Shana. Deux femmes dont les jumelles ont vu les plus grands vices...ainsi que leur partie génitale. Il fallait donc bien évidemment compter sur la bonne samaritaine se lève la première avant de se tourner vers la jeunotte du groupe.


«Je vais t'aider à faire le camp. Tu n'as probablement pas besoin de moi pour cela mais...Ce sera plus rapide et aussi plus simple pour toi plutôt que de tout faire. Et puis comme ça...»


Interrompant sa soeur brusquement, l'aînée qui n'aimait pas la tournure des événements et ne faisant absolument aucune confiance à la femme qui leur faisait face,
elle n'était pas du tout prête à lui confier sa soeur, seule sans aucune surveillance. Elle préférait encore la faire rejoindre la sulfureuse exhibitionniste, aux moins elles auraient les mains déjà occupées et Shumi ne l'attirait probablement pas.


«Je vais aider Gallia ici présente pendant que tu vas aider Shana. Tu as besoin de faire des exercices de toute façon, vu ce que tu te manges dernièrement ça ne te fera pas de mal. »


Lançant un regard mauvais à celle qui dirigeait les choses et qui pourtant n'avait rien demandé, l'hermaphrodite s'éloigne donc lentement pour aller rejoindre vaillamment la corvée de récupération de la nourriture.

A présent que les deux plus grosses teignes du groupe étaient en face à face, il est facile de dire que rapidement, les choses vont déraper, les insultes vont fuser et que des chignons seront crêpés. Excepté que Minoda, pas totalement demeurée malgré les apparences, savaient pertinemment qu'elle n'avait aucune chance face à la bronzée. Ainsi se contenta d'elle de garder son ton acerbe montrant bien qu'au moins sur un point, elle s'accordait. Aucune des deux ne désiraient être ici. Alors l'évidence était qu'il fallait se concentrer sur la tâche, éviter le maximum d'échange verbaux si ce n'était les ordres pour les tentes. Après tout il en fallait au moins trois pour dormir, hors de question de partager son lit avec elles ! Et il était peu probable que les deux autres se mettent à partager la couche également.


«Bon, je suppose que ça ne va pas se faire tout seul. Ni qu'on doit les faire avec des branches nos tentes, il doit bien y avoir le matériel à monter. Ils nous fournissent en nourriture donc on devrait avoir de quoi faire, en espérant qu'ils n'ont pas un mauvais sens de l'humour et ne nous ont fournis qu'une seule tente.»


Se mettant à scruter le terrain à la rechercher du matériel, elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait. Après tout le conseil pouvait se montrer sadique et elle-même n'avait jamais pratiqué l'art du bivouac. Elle se risquait donc à jeter des coups d’œil, de temps à autres vers sa collègue qui semblait savoir exactement ce qu'elle faisant, la faisant maugréer. Elle pouvait être insupportable, juste par ses airs sans même que ses lèvres ne délivrent le moindre son. Finalement après une stupide et longue recherche enfin le miracle. Il fallait maintenant l'installer et pour ça, elle allait devoir demander à Gallia.


«Vu que tu te proposais de le faire seule, je suppose que tu es à l'aise avec ça. Tu veux bien me montrer vite fait ? Pour que je puisse faire les autres ? Sauf si tu penses que c'est plus rapide de faire chacun ensemble...»


Sa fierté en prenait un coup et elle ne la regardait pas du tout dans les yeux quand elle lui parlait. Se penchant en avant pour ramasser une barre qui devait probablement servir de base pour la première tente, la première des jumelles se met maladroitement au travail, d'une humeur qui pouvait aisément basculer ainsi qu'une sensation de malaise qui naissait dans sa poitrine. Un mois à cohabiter avec ses collègues ? Dans un sens, celui lui rappelait l'orphelinat...


«Attends moi Shana, j'arrive !»


De son coté, la cadette s'était mise à presque courir pour descendre la pente, s'équilibrant comme elle pouvait pour ne pas tomber avant d'atterrir vers la charnelle rousse. Lui souriant de son air de douce friandise, elle descend un peu plus les marches, prenant une très courte avance. C'était la parfaite occasion pour apprendre à faire connaissance, bien qu'elle aurait aimé s'épargner la tâche lourdement manuelle du transport des vivres.


«Pour Minoda, il ne faut pas t'en faire. Elle est toujours très difficile d'approcher, il n'y a rien de personnel là-dedans. C'est...Sa manière de s'exprimer. D'ailleurs je te parie qu'elle va s'embrouiller avec Gallia le temps qu'on remonte les provisions !»


De son coté, la cadette s'était mise à presque courir pour descendre la pente, s'équilibrant comme elle pouvait pour ne pas tomber avant d'atterrir vers la charnelle rousse. Lui souriant de son air de douce friandise, elle descend un peu plus les marches, prenant une très courte avance. C'était la parfaite occasion pour apprendre à faire connaissance, bien qu'elle aurait aimé s'épargner la tâche lourdement manuelle du transport des vivres. L'effervescence palpable de la plus loquace et aimable et faisait de part sa petite gestuelle, presque dansante tandis qu'elle rejoignait à nouveau la plage. La chaleur étouffante ne la calmait pas mais les traces de sueur se faisaient de plus en plus évidente sur sa tenue.

Une fois arrivée devant les caisses, elle se mit à en ouvrir une par pure principe de curiosité et également pour savoir ce qui remplirait son estomac le temps de la punition. A vue de nez, rien de bien gastronomique et même sa soeur ne réussirait pas à rendre les dîners de meilleur goût sans outil adéquat. On pouvait bien le dire, la punition revêtait bien plus que la simple forme d'une cohabitation forcée ! S'installant par la suite sur la caisse, s'étirant en pianotant sur sa chaise improvisée,  ses pieds se balançant elle se demandait comment faciliter la cohésion et rendre cette aventure plus agréable pour tout le monde.




©️ Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Lun 30 Oct - 21:58


 

Vacances Forcées entre Collègues
Avec Minoda & Shumi Scion et Shana S. Cumdump



La dernière remarque de Gallia, qui semblait prendre de fait le commandement es opérations alors que son rang ne la mettait en rien au-dessus de ces collègues, entraîna son cortège de réactions attendues au sein de la troupe essoufflée par la randonnée depuis la plage. Les jumelles restèrent silencieuses, le teint blême malgré la journée au soleil. Contrairement à la dragon slayer...

« Quel rabat-joie celle-là. Détends un peu ton string et respire ma belle ! À moins qu’t’aies besoin d’aide pour le retirer… On a tout l’temps, relax toi cinq minutes… » Grogna Shana.

« Belle offre de service, Shana ! » Commenta goguenarde l'inquisitrice avant d'ajouter avec une pointe d'ironie. « Si tu préfères dormir à la belle étoile et le ventre vide... »

La suite, plus acide et cruelle, ne quitta pas le secret de ses pensées.

* J'oubliais qu'une salope comme toi ne dors pas. Elle baise et se touche toute la nuit ! Pfft ! *

Par chance, l'estomac de la rouquine se manifesta, la convaincant de suivre les directives de la blonde méprisante. Elle se dévoua donc pour aller chercher les provisions.

« Mais tu marques un point malgré tout… Le souci c’est qu’je pense pas encore être totalement remise de mon mal des transports… Faudrait peut-être envoyer les jumelles… En plus la dernière fois qu’on t’a laissée seule t’as finie en t’exhibant. C’risqué de t’laisser à nouveau, fait profiter au moins… ~ ♫ »

* Et une emmerdeuse de moins ! * Songea la chipie runique avant de la remercier avec un sourire hypocrite. « Merci sal… Shana ! Pour rappel, tu n'étais pas mieux en servant de vide-couilles à tous ces messieurs. Attention à toi sur la route ! C'est peut être la saison du rut chez les gorilles... »

D'un geste de la main, elle congédia la magicienne lubrique avant de porter son attention sur les jumelles. Des rousses également. Des emmerdeuses aussi. À croire que toutes les rouquines lui avaient déclaré la guerre. Les sœurs n'avaient encore rien dit mais la peste du Conseil Magique ne pouvait déjà plus les voir. Le côté caractériel sans concession de Minoda couplé la compassion benoîte de Shumi était un cocktail qui lui tapait d'autant plus sur les nerfs qu'elle n'arrivait jamais à savoir à laquelle des duettistes elle s'adressait ou bien laquelle lui répondrait la première. Cette ressemblance physique avec un tel contraste de personnalité était explosive. La première se manifesta mettant fin au suspens sur ce qu'elles allaient faire d'utile.

« Je vais t'aider à faire le camp. Tu n'as probablement pas besoin de moi pour cela mais...Ce sera plus rapide et aussi plus simple pour toi plutôt que de tout faire. Et puis comme ça... ! » Déclara Shumi de sa voix douce.

Gallia résista à l'envie de faire la moue : Elle ne serait pas seule. Au moins, cette rousse-là lui semblait plus aisément supportable que les autres en tête à tête. Et si la femme en blanc la jouait bien, elle pourrait même lui faire faire l'essentiel du travail en exploitant de sa gentillesse à son détriment.

« Je vais t'aider à faire le camp. Tu n'as probablement pas besoin de moi pour cela mais… Ce sera plus rapide et aussi plus simple pour toi plutôt que de tout faire. Et puis comme ça… ! »

Sentant très certainement le genre de profiteuse qu'était Gallia, Minoda interrompit sa sœur. Moins agréable, moins diplomate, moins naïve avec les gens surtout, la jeune femme entendait bien empêchait l'autre opportuniste de profiter de la situation, histoire de mettre son grain de sable dans les plans de cette arriviste.

« Je vais aider Gallia ici présente pendant que tu vas aider Shana. Tu as besoin de faire des exercices de toute façon, vu ce que tu te manges dernièrement ça ne te fera pas de mal. » Déclara autoritairement la plus agressive des deux sœurs en lançant un regard venimeux à l'inquisitrice. Clairement, elle ne l'aimait pas. À sa décharge, la réciproque était vraie.

Cette fois-ci, la blonde grimaça franchement, montrant sa déception. Des trois rouquines, Minoda était celle avec qui l'incompatibilité d'humeur était la plus exacerbée. Acquiesçant à la directive, Shumi s'éloigna pour rejoindre Shana, laissant sa jumelle seule avec Gallia. Dépitée, cette dernière se passa la main sur le visage, massant ses tempes par anticipation des prises de têtes à venir avec la chieuse restante. Un interminable instant de silence passa. Parler était inutile, en fait. Les regards amers des deux femmes suffisaient à exprimer honnêtement ce qu'elles ne voulaient pas dire à haute voix.

« Bon, je suppose que ça ne va pas se faire tout seul. Ni qu'on doit les faire avec des branches nos tentes, il doit bien y avoir le matériel à monter. Ils nous fournissent en nourriture donc on devrait avoir de quoi faire, en espérant qu'ils n'ont pas un mauvais sens de l'humour et ne nous ont fournis qu'une seule tente. »

« Il ne manquerait plus que cela ! » Ajouta spontanément la chipie runique, écœurée par cette compagnie non désirée.

Gallia l'ignorait encore mais n'était pas loin de la vérité. Se levant, elle se dirigea vers les premières caisses ramenées avec elles. Celles du matériel de camping. Minoda fit de même de son côté, l'air un peu perdu. La blonde savait faire le montage… Du moins, elle l'avait fait par elle-même en deux ou trois occasions. Quand on appréciait le confort des meilleures auberges, camper était un choix par défaut. Oubliant sa compagne de galère, la magicienne en blanc se mit à farfouiller dans les containers. Ils étaient remplis de matériel. Toiles, piquets et autres… Mais pas un seul plan ne fût trouvé. Malédiction ! Se fiant à ses connaissances pratiques, la peste du Conseil Magique commença à sortir les différents éléments puis à les assembler selon ce qui lui semblait le plus logique. De son côté, la rousse était déjà perdue. En désespoir de cause, ravalant sa morgue, la bouillante magicienne se tourna vers sa compagne de corvée.

« Vu que tu te proposais de le faire seule, je suppose que tu es à l'aise avec ça. Tu veux bien me montrer vite fait ? Pour que je puisse faire les autres ? Sauf si tu penses que c'est plus rapide de faire chacun ensemble… »

La blonde ricana, moins devant la capitulation de l'orgueilleuse que devant son manque de sagacité.

« D'abord, il n'y a que deux tentes à monter. Ensuite, tu n'as pas encore remarqué que l'une est plus grande que l'autre ? Hé bien, c'est parce que l'une des tentes, la plus petite, sert à abriter le matériel à l'abri des éléments extérieurs et des animaux et l'autre à nous loger toutes les quatre. »

La chipie runique soupira, la mine déconfite.

« Tu comprends ce que cela veut dire ? Une tente habitable pour quatre. Il va falloir se pelotonner à l'intérieur. Nous n'aurons pas d'intimité en plus devoir nous supporter dans le même espace. » Expliqua-t-elle à l'autre femme avant d'ajouter avec causticité. « J'espère que ta sœur et toi ne ronflaient pas ! »

Un nouveau soupir sortait de la bouche de la blonde. Elle n'aimait guère son interlocutrice mais son aide avait son utilité.

« OK ! Puisque le planté de bâtons n'est pas ton truc, je vais t'expliquer et te montrer comment faire ! » Finit par dire la blonde, gloussant bêtement au double sens de sa remarque. Le coté graveleux n'aura sans doute pas échappé à la dragon slayer du sexe mais Minoda lui semblait bien trop prude et étroite d'esprit pour comprendre l'ambiguïté de la formule...

Les explications techniques puis leur mise en œuvre se passèrent sans incident notable. Il fallait reconnaître que la conversation entre les deux agents du Conseil Magique fût limitée. Gallia, têtue, se refusa à tout effort pour converser au-de-là du domaine du montage de tentes. Ces dernières, avec l'aide de Minoda, furent correctement montées en moins d'une heure. Le duo trouva également en moins de dix minutes assez de bois mort pour faire et entretenir un feu avant le coucher du soleil. Le préparer dès maintenant était inutile selon la magicienne bronzée. Sa magie lumineuse lui permettait d'enflammer le bois facilement. On s'y prendrait donc à la dernière minute. Dans l'attente du retour de Shumi et Shana, la blonde vaniteuse et la rousse bouillonnante avaient du temps à tuer.

« Puisqu'il n'y a plus rien à faire pour l'instant, je vais aller me baigner à la source en contrebas. » Déclara Gallia au bout d'un moment.

Elle avait fait sa part de tâche et entendait maintenant se détendre. Tournant le dos à la rousse présente, la blonde ôta son corset et tira de son sac une serviette de bain et un paréo. La jeune femme était sur le point de  nouer le vêtement léger autour de sa poitrine quand un bruit attira son attention et la fit se retourner vivement sans avoir pu se couvrir… Était-ce les deux autres rousses qui était de retour ?

Gallia s'exprime en : Tan / #D2B48C

Sauney de Never Utopia
 

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
Shana S.
avatar
Messages : 12
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 04/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil
Mage de Rang: S
Orientation Sexuelle: Pansexuelle
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Mar 21 Nov - 20:31


L’ambiance au sein du quatuor punit était électrique, fait indéniable qui ne semblait pas aller en s’arrangeant vu le tempérament de chacune des mages ici présentes. Chacune mettait son petit grain de sel à la première occasion et après la slayeuse, ce fut à la blonde du groupe de rétorquer. À sa remarque, difficile pour la traînée du groupe de cacher une légère excitation la poussant à se lécher les lèvres sans détourner le regard de son interlocutrice.

« Mhm… Et c’est encore mieux à plusieurs… ~ ♥️ »

Comme venait de le démontrer Gallia, la réputation de la traînée du Conseil n’était un secret pour personne, n’essayant même pas de s’en cacher. Suite à quoi, la mage repartit en direction de la plage afin d’aller récupérer les provisions laissées derrière le temps de trouver le bon endroit pour établir leur campement.

Shana avançait d’un pas nonchalant, les bras levés derrière la tête quand elle entendit la voix de Shumi. Alors c’était elle qui allait l’accompagner ? L’espace d’un instant, cette idée sembla faire complètement buger le cerveau de la rousse, son regard examinant de haut en bas la jumelle. Les caisses risquaient d’être lourdes et la petite ne semblait pas vraiment taillée pour les travaux physiques, au premier regard en tout cas.

« T’es sûre que ça ira, ma p’tite Shumi ? Ces caisses sont sûrement très lourdes si y a de la bouffe pour plusieurs jours dedans, pour quatre personnes, en plus ! »

Pourtant, la rouquine non-plus ne semblait pas avoir, en apparence, une force physique plus développée que la moyenne, bien que ça soit le cas grâce à sa magie de Dragon Slayer. D’un petit haussement d’épaules, la jeune femme décida de la laisser faire et de voir si sa collègue saura se montrer à la hauteur de ses ambitions.

« Ufu ~ Ça c’est sûr avec ces deux teignes réunies… J’sais pas pour toi mais moi je profiterai bien encore un peu… »

Tandis qu’elle parlait, la mage du Conseil ne se gêna pas pour se déshabiller. Retirant d’abord son soutien-gorge sans bretelles avant de glisser ses pouces sous les bords de son string qu’elle poussa vers le bas en se penchant jusqu’à ses chevilles. Quand elle fut entièrement nue, la jeune femme se rua subitement sur Shumi, tranquillement assise sur sa caisse, afin de la prendre à tour de bras et se diriger jusqu’à l’eau pour s’y jeter d’une traite avec sa prise.

Quelques secondes passèrent avec les deux femmes sous l’eau jusqu’à ce qu’elles émergent en totale synchronisation. La slayeuse riait, amusée et fière de son attaque surprise sur sa collègue, ne s’arrêtant d’ailleurs pas en si bon chemin…

« Allez, profite un peu du moment ! On est en vacances après tout… » Taquina-t-elle Shumi tout en profitant du rapprochement pour laisser ses mains perverses molester le corps de la demoiselle « A vous voir toujours ensemble j’me demande… Vous l’faites aussi à deux quand l’une de vous est… Avec un homme, ou une femme ? Ufu ~ »

La rouquine taquinait sa camarade de chevelure sur un sujet personnel dont elle parlait en toute banalité, finissant par cesser ses attouchements pour faire la planche. Les yeux fermés, Shana se laissa un moment porter par le courant, sa forte poitrine exposée dépassant de l’eau comme deux îles jumelles avant qu’elle ne se redresse, prête à repartir.

« Faudrait qu’on rentre… Avant qu’ta soeurette et Blondie ne s’entretuent. »

Quand Shana sortit de l’eau, elle ne se dirigea pas vers ses vêtements en premier lieu. Enfin vers sa lingerie, plutôt. A la place, sa destination fut l’emplacement où se trouvaient les caisses qu’elles étaient venues récupérer, secouant ces dernières afin d’estimer leur poids à chacune.

« Hum… Quelque chose me dit que y a juste assez pour quelques jours, là-dedans… »

Murmura la rousse en croisant les bras, pensive sur le poids bien plus léger que ce qu’elle avait imaginé au sujet des caisses de provisions. Ces dernières ne devaient contenir que le strict nécessaire afin de forcer les punies à se nourrir par leurs propres moyens. L’une d’elle contenait sûrement le minimum syndical en terme de matériaux de premiers secours.

Revenue ensuite à ses bouts de tissus, Shana n’avait pas vraiment envie de s’habiller en étant encore mouillée, ni de se tourner les pouces le temps de sécher. Sans la moindre gêne ni en lui demandant son avis, elle envoya sa lingerie à Shumi comme si cette dernière était là pour jouer les gouvernantes.

« Tiens-moi ça tu veux, le temps que je sois bien sèche, t’es gentille. ♥️ »

Elle se fit toutefois un peu pardonner en se baissant entièrement, empoignant deux caisses en même temps avant de se relever et de les porter à tour de bras, appuyées sur ses épaules. Lors du moment précédent, on eut évidemment tout le loisir de profiter d’une vue imprenable sur les parties intimes de la belle dont sa petite voie qui arborait clairement un cercle rose et noir. Ceci n’étant rien d’autre que le bas du sextoy constamment planté dans la perverse.

Il fallut à nouveau gravir cette fichue pente si épuisante à l’aller, encore pire quand on est chargée comme une mule. La rousse avançait pas à pas, toujours entièrement nue en étant qui plus est régulièrement en tête avant de finalement faire une pause pour souffler un peu et se rhabiller. Elle remercia sa porteuse de fringues improvisée avant de regarder en direction de la route qui était encore à parcourir, grommelant derrière ses dents.

« Tchh ! Magie d’merde… Si c’pouvait marcher avec moi-même j’aurais qu’à m’toucher un peu et j’pourrais foncer en portant tout ça… »

Avec son escouade, Shana n’aurait pas hésité à réquisitionner un ou une membre et user de ses talents afin de se nourrir de leurs fluides et profiter d’un regain de forces ainsi que d’un boost temporaire. Chose qu’elle pouvait difficilement faire ici… Elle reprit sa cargaison et poursuivit ensuite à route jusqu’au camp où elle lâcha enfin le tout dans un son presque de jouissance tant elle était heureuse d’être arrivée, accompagnée de sa collègue.

« Qu’une seule tente montée après tout c’temps ?! C’est une blague ou vous êtes vraiment bonnes à rien ?! » S’exclama la slayeuse en constatant ce que le second duo avait fait jusqu’à maintenant « … Tu sais, Blondie ? S’tu veux vraiment t’exhiber alors fou toi à poil directement et fais-nous un show… Ou fait ce qu’on te demande en étant nue… »

La vue n’était toutefois pas déplaisante et bien qu’elle s’adressait à Gallia, le regard de la rousse était verrouillé sur les seins exposés de cette dernière.

« Les caisses sont peu remplies donc faudra qu’on trouve des fruits et qu’on chasse aussi pour avoir d’quoi manger… Mais vu comme Blondie à l’air en chaleur, j’suis sûre qu’elle va nous attirer plein d’beau spécimens… ~ ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Minoda&Shumi Scion
avatar
Messages : 18
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 07/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique.
Mage de Rang: C
Orientation Sexuelle: Bisexuelles.
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Ven 24 Nov - 21:22



❝ Who put you in command? ❞

À présent qu’elle était séparée de sa sœur et bien qu’elle puisse encore lui parler au travers de leur magie, Minoda se sentait seule et n’avait personne pour calmer son tempérament. Et ce n’était pas la blonde qui arrangerait la situation. La rousse n’y connaissait rien en camping, sa sœur et elle n’en avaient pas besoin, que ce soit durant leur vie passée ou depuis qu’elles s'étaient mises au service du Conseil. Elle n'avais pas proposé son aide à Gallia par altruisme, après tout elle était plus un fardeau qu’autre chose en l’état, mais c’était toujours mieux que d’imaginer sa sœur avec la pimbêche. Son orgueil mis de côté, elle faisait beaucoup d’effort pour ne pas chercher les provocations avec l’autoritaire à sandale.


«D’abord, il n’y a que deux tentes à monter. Ensuite, tu n’as pas encore remarqué que l’une est plus grande que l’autre? Hé bien, c’est parce que l’une des tentes, la plus petite, sert à abriter le matériel à l’abri des éléments extérieurs et des animaux et l’autre à nous loger toutes les quatre.»


Levant le sourcil, espérant avoir mal saisi les paroles prononcées, Minoda avait la bouche ouverte de stupéfaction. Son sarcasme précédent venait de se concrétiser? Elles allaient devoir dormir... Ensemble!?
Au grand malheur, c’était complètement ridicule. Refusant d’accepter la réalité, l’ainée regardait la jeunette qui semblait s’amuser de la situation. Elle n’avait aucun respect pour l’âge, la rouquine non plus pour être honnête, mais la voir lui parler de cette manière, alors qu’elles étaient toutes dans le même pétrin, c'était irritant au possible.


«Tu comprends ce que cela veut dire? Une tente habitable pour quatre. Il va falloir se pelotonner à l’intérieur. Nous n’aurons pas d’intimité en plus devoir nous supporter dans le même espace. J’espère que ta sœur et toi ne ronflaient pas!»


Elle la prenait véritablement pour une sotte, mais il s’agissait peut-être de son besoin de se défouler de s’imaginer enclavée de rousses. Surtout avec la plus dépravée du groupe, serrant les poings, elle maudissait les abrutis du Conseil de prendre leur malin plaisir à les torturer de la sorte. En quoi dormir améliorerait-il leur cohésion et leur travail d’équipe? Elle serre les dents, se retenant de répondre, mais cela lui bruler les lèvres d’envoyer paitre la jeune femme, cependant elle avait besoin de son aide pour installer les tentes ou elles dormiraient à la belle étoile. En y pensant, ce n’était pas une idée si terrible plutôt que d’étouffer entre deux incapables humiliées devant leurs hommes et femmes de combats. Et la réaction de Shumi quand elle découvrira ça, sa pauvre sœur risquait de faire une syncope ou une crise d’angoisse.


«OK! Puisque le planté de bâtons n’est pas ton truc, je vais t’expliquer et te montrer comment faire!»


Surprise par le gloussement très inhabituel de sa collègue, la brulante jumelle écarquilla les yeux devant la scène. L’humour n’était pas toujours son fort et les gens avaient tendance à la prendre pour une bête fille obstinée et incapable de faire quoi que ce soit sans sa sœur, ce qui n’était que moitié vraie. Leur pouvoir nécessitait d’être ensemble pour être optimum, chacune gérant des informations diverses ce qui leur permettait de chacune complémenter l’autre. On ne s’inventait pas réellement binôme, même lorsqu’on sortait de la même femme.
Ouvrant sa bouche pour lancer une réplique acerbe, il lui faut une bonne minute avant de comprendre le sens caché de la phrase, ce qui lui arrache un rire. Quelle femme aux mœurs libres, cette Gallia. Elle n’atteignait pas le niveau de leur autre collègue, néanmoins elle avait les mêmes à priori sur les jumelles que la majorité des gens. À croire qu’à Fiore, si on n’exhibait pas son sexe, on était des prudes.


«Vas-y, fais donc je suis certaine que tu sais manier ce genre de matériel mieux que Shana, elle a l’expérience, mais tu as le doigté.» Dit-elle d’un air vague.


Rejoignant son institutrice de fortune, il n’y avait pas grand-chose à en dire si ce n’était le silence entrecoupé des ordres nécessaires au bon déroulement de la mise en place de la tente. Le temps lui paru durer une éternité, elle suait déjà et chassait régulièrement les perles de sueur sur son corps devenu scintillant sous les reflets du soleil implacable. Les mains dans les poches, leur petite activité d’équipe était terminée, on ne pouvait pas leur reprocher leur efficacité au moins. D’un mouvement de la main, elle fit un signe vers la plantureuse qui s’était décidée à l’abandonner au profit d’un bain, une bonne idée venant de la farouche inquisitrice et au moins, elle serait tranquille et piquerait un somme avant le retour de sa sœur si précieuse.

Pendant ce temps, Shumi était à la poursuite de la troisième rousse. Essayant de la rattraper du mieux qu’elle pouvait de ses petites jambes et de son gabarit pas réellement taillé pour le sport, au moins cette fois elle avait juste à descendre, chose beaucoup plus facile que de monter... Ce qui arrivera bien trop tôt à son gout quand elle devra ramener les vivres avec la Dragon Slayer.


«T’es sûre que ça ira, ma p’tite Shumi? Ces caisses sont sûrement très lourdes si y a de la bouffe pour plusieurs jours dedans, pour quatre personnes, en plus!»


Hochant vivement de la tête, la frêle jeune femme montrait ses bras dans un signe ostentatoire et vain de montrer le peu de muscle qu’elle avait. Ses dents blanches bien mises en avant dans un sourire éclatant, la plus jeune des jumelles était énergique et pleine de vie, des qualités essentielles pour la survie en forêt et le transport de caisses remplissent des rations!


«Bien sûr que ça ira voyons! Et puis au pire je te tiendrais compagnie, c’est quand même mieux que de se trimbaler toute seule les caisses non?»


Riant, elle s’attendait à recevoir une petite pique ou boutade de sa part, mais rien, agréablement surprise, elle se fit la réflexion qu’il y avait plus en cette femme que le stupre et une langue agile. Toujours optimiste, la joie de vivre ambulante sautillait presque sur place.


«Ufu ~ Ça c’est sûr avec ces deux teignes réunies… J’sais pas pour toi, mais moi je profiterai bien encore un peu…»


Elle ne pouvait pas le nier. Ces deux-là ne s’entendaient vraiment pas, toutes les deux avaient le tempérament explosif et n’appréciaient pas de se faire marcher sur les pieds. Les étincelles leur serviraient à allumer le feu au moins.

Dans un naturel qui n’aurait pas du la surprendre, Shumi s’arrête en voyant que la belle collègue se met encore plus à l’aise, retirant les derniers bouts de tissu qui ne cachaient déjà plus grand-chose, exhibant sa parfaite nudité et les moindres recoins d’un corps dédié au plaisir. Sentant le pourpre lui monter aux joues, elle ne s’attendait pas à ce qu’elle se montre sous ses yeux ainsi, malgré les informations qu’elle avait sur elle, un peu de retenu n’aurait pas fait de mal.
Elle ne put pas détourner le regard bien longtemps, car, aussitôt nue, aussitôt prise, les deux rousses finirent dans l’eau, déboussolée la timide intellectuelle se mettait à battre des bras et jambes cherchant de l’air et ne voyait absolument rien, émergent finalement avec la satanée rousse. Fronçant des sourcils, elle allait rétorquer quand elle sentit des mains se glisser sur son corps, le parcourant sans aucune pudeur, ce qui la fit paniquer. D’habitude tactile, elle ne voulait pas que Shana touche... Une certaine région de son anatomie extraordinaire, son plus grand secret.


«Allez, profite un peu du moment! On est en vacances après tout… À vous voir toujours ensemble j’me demande… Vous l’faites aussi à deux quand l’une de vous est… Avec un homme, ou une femme? Ufu ~»


cachant son visage difficilement sous l’eau, tout en se débattant, elle n’arrivait pas à réfléchir correctement, ses propres mains s’accrochant au corps de la jeune femme qui semblait décidée à la faire craquer. Riant, avalant de l’eau, elle réussit à se débarrasser des mains baladeuses, respirant à grand coup, elle finit par répondre, ne regardant pas en face Shana.


«Cela ne te regarde aucunement! Ce que Minoda et moi faisons au lit ne regarde que nous!» dit-elle en élevant la voix, le visage clairement rougi par la discussion. «Nous avons toujours été ensemble et nous n’avons aucun secret l’une pour l’autre...» Se mordant la langue, une mauvaise période de sa vie lui revint en mémoire, la faisant prendre une pause excessivement longue. «On a toujours été ensemble, pour tout. Les mauvais moments comme les bons...» finit-elle par avouer à demi-mot.


La vérité était que oui, pratiquement toutes les fois où elles ont couché avec quelqu’un, la seconde était présente. Une unique et abjecte exception à cette règle implicite qu’elles s’étaient instaurée. Quant à savoir si elles le faisaient uniquement ensemble, c’est encore une autre question qui restera non répondue.
Le moment des confidences était cependant passé, elles avaient bien profité de leur nage. Écoutant les paroles pour une fois sages de sa copine rousse, les filles sortirent de l’eau, Shumi avec le haut complètement transparent suite à cette baignade et le bas, fort heureusement, toujours ample. La curiosité illumina les prunelles de cette dernière alors que Shana se dirigeait toujours dans le plus simple des appareils vers les caisses.


«Hum… Quelque chose me dit que y a juste assez pour quelques jours, là-dedans…» dit-elle d’une voix basse, avant de jeter sa lingerie à la douce friandise qui se les recevait en pleine poire. «Tiens-moi ça tu veux, le temps que je sois bien sèche, t’es gentille. ♥️ — »


Dubitative et pas très appréciatrice du geste, elle fronce des sourcils, avant de prendre les affaires de la luxurieuse femme. Elle eut tout juste le temps d’apercevoir la pêche et la rondelle de la femme qu’elle se mit à tousser sous la vision. Bon sang, Shana! Elle le faisait exprès c’était pas possible. La rétine de la jumelle s’était bien imprégnée de la vision qui risquait de la hanter les prochaines nuits, mais au moins elle ne serait pas inutile, bien que porter les sous-vêtements n’était pas son objectif de base.

La montée avait été mouvementée, le poids des caisses pour l’une, la vision omniprésente et obscène des fesses de la première, avant que finalement elle récupère ses habits.


«Tchh! Magie d’merde… Si c’pouvait marcher avec moi-même j’aurais qu’à m’toucher un peu et j’pourrais foncer en portant tout ça…»


Silencieuse, elle ne dit pas un mot. Après tout, elle avait beau être généreuse, gentille, soumise, elle n’avait aucunement l’intention de lui donner l’occasion de profiter d’elle. Évidemment, elle aurait pu se laisser convaincre, qu’il s’agissait d’un mal pour un bien collectif, d’un sacrifice pour l’équipe, mais non.
Reprenant la route, la montée était pénible et, finalement, elles arrivaient au camp, à nouveau. Le bruit des caisses tombant au sol résonne dans la forêt, effrayant probablement des animaux et le duo qui s’était occupé des tentes.


«Qu’une seule tente montée après tout c’temps?! C’est une blague ou vous êtes vraiment bonnes à rien?! Tu sais, Blondie? S’tu veux vraiment t’exhiber alors fou toi à poil directement et fais-nous un show… Ou fait ce qu’on te demande en étant nue…»


Réveillée par le bruit, Minoda s’approchait pour voir un peu ce qu’il se tramait, avant d’apercevoir la scène. Sa sœur quant à elle se retrouvait bouche bée, cela faisait la seconde fois qu’elle voyait ces femmes nues. Et aussi imposante que fût la poitrine de Gallia, la situation semblait chaotique. Elle ne s’était même pas rendu compte qu’il n’y avait qu’une seule tente et les implications de cela.


«Les caisses sont peu remplies donc faudra qu’on trouve des fruits et qu’on chasse aussi pour avoir d’quoi manger… Mais vu comme Blondie à l’air en chaleur, j’suis sûre qu’elle va nous attirer plein d’beau spécimens… ~ ♫»


À peine de retour et déjà, ça se chamaillait. Shumi dans toute sa bravoure de douceur enveloppée de gentillesse s’interposa entre les femmes au tempérament capricieux... Excepté sa sœur.


«Les filles, arrêtons! Gallia, je ne sais pas pour quoi tu es... Comme ça, mais je suis certaine que tu as une bonne raison! Et toi Shana j’te signale que tu étais nue y’a pas si longtemps, donc tu vas aussi nous attirer des bestioles en rut avec ta logique, à la différence que toi ça te rendra plus forte...»


Cherchant comment stabiliser la situation, la cadette essayait de réfléchir, mais c’était difficile quand on avait deux partenaires pareils. Appelant sa sœur au secours, elle lui lança une complainte mentale, une diversion n’importe quoi.
Soupirant, la grande sœur rejoint le groupe, alors qu’elle était si bien à somnoler, venant mettre son grain de poivre pour envenimer les choses, ou les améliorer.


«Shana, Gallia. Vu que vous avez toutes les deux l’air de vouloir vous défouler et que vous avez clairement besoin de vous détendre, aller refroidir vos têtes dans la source. Après tout c’est là-bas que se dirigeait notre chère inquisitrice préférée avant de montrer ses seins à ma sœur. D’ailleurs, pourquoi tu es mouillée?» Finit-elle en fronçant des sourcils.


La situation n’était pas au mieux. Il n’y avait qu’une seule tente.
Les vivres étaient risibles et ne tiendront pas suffisamment longtemps. Tout ceci dans le but probable de les faire coopérer, travailler ensemble. On ne pouvait pas dire que cela fonctionnait, même s’il s’agissait toujours de la première journée, le climat tempéré et les égos de chacune rendaient la cohabitation difficile.
Prenant la main sa jumelle, elles faisaient toutes les deux front pour calmer les choses. À deux, elles étaient plus efficaces.


«Prenez un bain toutes les trois, je vais m’occuper de faire le point sur les rations pour savoir combien de temps ça tiendra, voyez cela comme un exercice de coopération! Le but de ces vacances forcées est que nous finissions par nous entendre, et on ne peut pas y arriver si on se prend le chou à chaque fois que nous parlons. N’oubliez pas que nous ne pourrons pas retourner au travail tant que nous ne satisfaisons pas le conseil! Aller, hop hop, toutes à la source, suivez l’exemple de Gallia!»


Poussant chacune des filles de sa force bien faiblarde, les incitant à l’écouter, elle ne voulait pas les rejoindre pour une raison évidente uniquement pour sa sœur et elles,
espérant que son excuse leur suffise, Minoda récalcitrante avait accepté de rentrer dans le jeu de sa sœur, se dévêtissent rapidement pour attraper une serviette et la nouer autour de sa taille, gardant un bras pour préserver sa poitrine, bien faible en comparaison des deux autres femmes.


©️ Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Sam 20 Jan - 23:31


 

Vacances Forcées entre Collègues
Avec Minoda & Shumi Scion et Shana S. Cumdump



Une voix familière – désagréablement familière même pour Gallia – se fit entendre sur le ton de la moquerie.

« Qu’une seule tente montée après tout c’temps ?! C’est une blague ou vous êtes vraiment bonnes à rien ?! »

L'inquisitrice vit apparaître dans son champ de vision une naturiste rousse. Shana n'avait vraiment aucun complexe avec la pudeur… La blonde la fusilla du regard en lui rétorquant froidement :

« Pour ta gouverne, la miro, Il y a deux tentes ici dont une seule habitable. Et rien d'autres si tu n'en as pas dans la caisse que tu trimbales ! »

La remarque ne mit pas fin l'ironie répartie de la dragon slayer qui, constatant la presque nudité de sa collègue, poursuivit ses vacheries, ses pupilles lorgnant la généreuse poitrine de la chipie runique.

« … Tu sais, Blondie ? S’tu veux vraiment t’exhiber alors fous-toi à poil directement et fais-nous un show… Ou fait ce qu’on te demande en étant nue… »

Poing sur les hanches, se tenant droite et faisant face à elle, mettant ainsi involontairement ses beaux seins en valeur, l'intéressée renifla de mépris à l'attention de la provocatrice et lui répondit avec un air narquois.

« Ah Shana, Shana! Ce qui est bien avec une traînée comme toi quand elle s'essaie à l'humour, c'est qu'il est évident que tu n'as pas fait l'école du rire. Trop occupée à sucer tous les clowns de Fiore pour cela - Et à avaler, bien entendu - ! Je parie que tu en as même trouvé un ou deux à pomper sur le chemin pour nous égayer comme tu le fais à l'instant ! »

Si les mirettes de la rouquine avaient été braquées ailleurs que sur les obus de sa congénère, des étincelles auraient pu être visible au moment du croisement des regards. Imperceptiblement, les mines se renfrognaient quelques peu, les sourires crispés faussement chaleureux illustrant la tension montante entre les deux femmes.

Ne pouvant en rester là, Shana reprit les hostilités en abordant après le problème du logement celui du ravitaillement.

« Les caisses sont peu remplies donc faudra qu’on trouve des fruits et qu’on chasse aussi pour avoir d’quoi manger… Mais vu comme Blondie à l’air en chaleur, j’suis sûre qu’elle va nous attirer plein d’beau spécimens… ~ ♫ »

La réplique se fit au quart de tour, conglante.

« A vrai dire, je comptais plutôt sur ton cul pour cela ! Moi, je baise pour favoriser ma carrière. Toi, comme c'est gratuit et avec n'importe qui ou quoi... » Lâcha évasivement la peste du Conseil Magique en haussant les épaules.

Craignant que les choses ne dérapent entre les deux chaudasses du quatuor, Shumi s'interposa.

« Les filles, arrêtons ! Gallia, je ne sais pas pour quoi tu es... Comme ça, mais je suis certaine que tu as une bonne raison ! Et toi Shana j’te signale que tu étais nue y’a pas si longtemps, donc tu vas aussi nous attirer des bestioles en rut avec ta logique, à la différence que toi ça te rendra plus forte... »

Sans rien répondre, estimant ne pas avoir à se justifier devant qui que ce soit ici, la blonde enroba sa poitrine et ses hanches avec le paréo avant de tourner les talons. Elle n'avait rien contre Shumi à l'instant mais détestait qu'on lui fasse la moindre leçon de morale. Question de fierté mal placée… La chipie runique ne put aller bien loin quand surgit Minoda.

« Shana, Gallia. Vu que vous avez toutes les deux l’air de vouloir vous défouler et que vous avez clairement besoin de vous détendre, aller refroidir vos têtes dans la source. Après tout c’est là-bas que se dirigeait notre chère inquisitrice préférée avant de montrer ses seins à ma sœur. D’ailleurs, pourquoi tu es mouillée ? »

« J'y allais quand l'autre conne est revenue me chercher des noises ! » Morigéna la magicienne sur un ton laissant percevoir son ras-le-bol de cette discussion.

« Prenez un bain toutes les trois, je vais m’occuper de faire le point sur les rations pour savoir combien de temps ça tiendra, voyez cela comme un exercice de coopération! Le but de ces vacances forcées est que nous finissions par nous entendre, et on ne peut pas y arriver si on se prend le chou à chaque fois que nous parlons. N’oubliez pas que nous ne pourrons pas retourner au travail tant que nous ne satisfaisons pas le conseil ! Aller, hop hop, toutes à la source, suivez l’exemple de Gallia ! » Ajouta la siamoise rousse.

«Oh putain ! » Laissa échapper Gallia, rageant intérieurement à la seule idée de partager son moment de bronzette avec qui que ce soit.

Shumi poussa - du moins essaya de pousser - tout le monde à décamper pour une baignade. Sans se joindre à elles, cependant. L'inquisitrice ne se fit pas prier pour se mettre en route, marchant d'un pas pressé pour distancer les deux autres femmes. Dans sa tête, elle maudissait toutes les importunes rousses de la création qui venait gâcher son moment de plaisir sous le soleil. Parvenant à la source la première, la chipie runique opta pour s'installer derrière un rocher, à l'écart des deux autres qu'elle laissa d'abord prendre place pour se faire après coup. On ne mélangeait pas les torchons et les serviettes…

Étalant sa serviette de plage sur le bord du petit lac dans lequel s'écouler la source, la chipie runique ôta son paréo pour s'allonger sur le dos dans sa tenue minimaliste, un petit string. Entretenir son bronzage était maintenant sa préoccupation du moment. D'un geste nonchalant, elle palpa sur son côté pour s'emparer de la lotion de protection solaire avant de réaliser que c'était inutile. Dans la précipitation à partir suite à la prise de tête avec Shana, la garce blonde avait oublié au campement son sac de plage. Un juron lui échappa lorsqu'elle siffla entre ses dents à ce sujet. Maudissant intérieurement une nouvelle fois la dragon slayer, la peste du Conseil Magique se décida à retourner en vitesse au camp de base récupérer ses affaires.

Se levant d'un bond, elle s'adressa laconiquement aux autres femmes présentes, sa mauvaise humeur perceptible :

«Je reviens ! »

Une aura magique se mit à entourer son corps. Petit miracle permis par la magie des corps célestes, Gallia décolla du sol pour se diriger par voie aérienne au campement, laissant en plan ses compagnes. Le vol serait bref vu la vitesse à laquelle le sort Météore lui permettait de se déplacer. Apercevant le campement, la blonde amorça une rapide redescente. Seule Shumi, actuellement hors de vue, devait être présente. L'éviter ne ferait pas de mal à la magicienne irritée. Non que la plus douce des jumelles ait jamais cherché à lui disputer un concours de piques mais sa benoîte gentillesse avait le don de saouler l'inquisitrice. Cela lui renvoyait l'image peu glorieuse de la personne mesquine et cynique qu'elle était. Elle avait beau s'en défendre et s'orgueillir d'être une personne réaliste et pragmatique, son ego souffrait de la comparaison avec des personnes plus droites et honnêtes que la magicienne des corps astraux.

Atterrissant, écoutant brièvement le silence retombé sur la zone, la magicienne pénétra en trombe dans la tente commune à la recherche de ses affaires, persuadée que Shumi était partie chercher du bois pour entretenir le feu de camp ou prendre une autre caisse de matériel dans l'espoir d'y trouver une autre tente. Une chose attenue pour cette girl-scout qui avait tellement à cœur la bonne tenue du séjour dans la concorde. L'idée somme toute logique que la jumelle pouvait être restée se reposer sous la dite tente ne lui effleura l'esprit que trop tard alors qu'elle entrait dans celle-ci sans s'annoncer.

Gallia s'exprime en : Tan / #D2B48C

Sauney de Never Utopia
 

_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana



Dernière édition par Gallia Nova le Jeu 1 Mar - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shana S.
avatar
Messages : 12
Points Magiques : 21
Date d'inscription : 04/05/2017

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil
Mage de Rang: S
Orientation Sexuelle: Pansexuelle
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   Mer 28 Fév - 20:22


L’ambiance de ces fameuses vacances semblait toujours plus tendue à chaques secondes qui passaient et ce n’était pas l’échange de cordialités entre la chipie et la traînée du groupe qui allait arranger les choses. La Slayeuse s’était de nouveau laissée aller à plusieurs provocations envers sa collègue qui, avec son caractère bien trempé et pas toujours facile à vivre, s’était empressée de répliquer avec tout le piquant qu’on pouvait lui connaître.

Bien qu’elle se tenait tout à fait naturellement avec sa poitrine exposée aux yeux de ses collègues, Shana ne cessa pas d’arborer un sourire moqueur pendant que Gallia répondait à ses provocations par de nouvelles piques. L’ennui était sûrement qu’en fin de compte, la rousse prenait plaisir à se faire insulter par la blonde qui appuyait bien évidemment sur les tendances de la Slayeuse à se faire prendre par n’importe qui ou quoi, à la moindre occasion.

« Fufufu… Sois sûre que si j’avais le choix je serais effectivement en train de sucer des membres appétissants plutôt qu’entendre ta voix de pimbêche juste bonne à gémir… »

En plus de son sourire moqueur, la rouquine ponctua sa phrase d’un petit mouvement de langue le long de ses lèvres, instinctif, provoqué par les insultes de sa collègue tête-brûlée.

Les deux jumelles, enfin l’une d’elle, tentèrent de calmer les choses avant que cela dégénère, écoutant celle qui retourna sa moquerie contre elle en parlant de sa logique à se tenir nue et pouvoir attirer les animaux en rut. Une intervention qui fit hausser les épaules à Shana, croisant les bras sous ses attributs toujours à nu en poussant un petit couinement dédaigneux.

Par le plus grand des hasards, les paroles se couplèrent parfaitement, Gallia venant même parler de ses abus de promotions canapés dans ce laps de temps. Une si belle occasion ne pouvait pas être ignorée par la Slayeuse, aimant trop la provocation pour ne pas rapidement trouver une façon de surenchérir et tourner ça à son avantage.

« Tu sais, Blondie… »

Débuta alors la mage de sexe tout en décroisant les bras pour s’avancer d’un pas lent, roulant excessivement de la croupe en gardant une main sur la hanche, en direction de sa collègue aussi peu vêtue qu’elle. Shana finit par s’arrêter au plus de la blonde, restant un moment fièrement devant elle afin que leurs regards se croisent et puissent se livrer à un petit bras de fer d’étincelles, typiques d’un animé, alors que la proximité était telle qu’un millimètre de plus laisserait leurs pointes se toucher…

« À défaut de trop réfléchir à comment utiliser ton cul pour ta carrière… Et nous prouver que sans ça tu ne serais rien, tu feras mieux d’écouter ce que dit la petite… »

Elle franchit cette fois l’écart qui les séparait, commencer par lever sa main qui se trouvait sur sa hanche pour venir jouer de l’index sur l’un des tétons de la brune, tournant autour avant de le pincer et l’étirer sans aucune retenue. Son buste s’était avancé, collant leurs poitrines pour lui permettre de s’exprimer à l’oreille de Gallia, sur un ton aussi provocateur que ses gestes et étrangement « dominant ».

Quiconque connaissant la réputation de Shana pouvait facilement deviner que cette dernière n’allait pas s’arrêter là. Si pouvoir arracher un ou deux petits cris à sa rivale en lui malmenant un téton serait déjà une bonne victoire pour la catin du Conseil, cela ne l’empêcha pas de venir glisser son autre main sous le paréo de sa camarade, glissant dans son micro bikini afin de se mettre à remuer les doigts vigoureusement.

Gardant le silence, la bouche de la rouquine vint appuyer son avantage du moment en lui mordillant l’oreille, laissant ses doigts se faire plus intrusifs, jouant avec le clitoris de Gallia avant de glisser en elle pour enchaîner de nombreux et profonds va et vient en elle, ne cessant pas de malmener son téton de son autre main.

Après un moment, Shana se redressa et cessa ainsi les frottements de leurs poitrines, retirant ses doigts de l’intimité de la blonde afin de les mettre à hauteur de leurs visages, ses doigts en V exposant la mouille qui les imbibait comme un trophée, perlant aussi entre les deux.

« Comme ça a été si bien dit, ça me renforce… » Elle appuya sa phrase avec, notamment, un dernier tiraillement sur la pointe de la chipie, étirant son sein pour le relâcher d’un coup « J’ai donc un bien meilleur profit à me faire baiser, comme tu le dis, que toi qui ne pense qu’à ta carrière… Et on en voit le résultat… ~ »

Ses doigts se glissèrent ensuite entre ses lèvres afin de lécher ses doigts, suçotant la mouille qui s’y trouvait avant de frémir, vibrant même en sentant le petit effet revigorant que pouvait lui procurer cet amuse-gueule.

Les choses auraient pu encore s’envenimer sans l’intervention d’une des jumelles qui décida de calmer les esprits en envoyant tout le monde se baigner et se rafraîchir les idées. Soufflant après un nouveau haussement d’épaules, la rousse alla s’emparer d’une serviette de bain et se dirigea vers la source en silence. La jumelle n’avait pas tort, si elles n’arrangeaient pas leur relation, aucune d’elles ne pourrait retourner à son poste.

Arrivant au bord de l’eau, la slayeuse se trouva un endroit au soleil et y étala sa serviette, se débarrassant également de son blouson qui, de toute manière, ne faisait qu’encadrer sa poitrine nue depuis tout à l’heure. Uniquement en string, la belle s’assit au sol, les jambes fléchies légèrement et les bras en appuis dessus, fixant l’eau tellement pure qu’on voyait le fond, malgré son regard vide.

Bien qu’être en vacances pour une durée indéterminée et se la couler douce au soleil était une idée très séduisante, aucune des femmes n’avait probablement envie que ça s’éternise de trop… Chacune ayant ses propres objectifs et même si elles parvenaient à s’entendre, Shana se voyait mal rester des mois uniquement avec elles.

Lorsque son regard descendit, celui-ci arriva sur la main ou plus précisément les doigts qui s’étaient, un peu plus tôt, invités dans l’antre de Gallia. Elle songea un instant à s’excuser auprès d’elle pour ce geste, avant de se remémorer le comportement de cette dernière. Hésitante, son esprit vagabonda bien vite sur d’autres plans, revoyant ses doigts quand la mouille les imbibait à leur sortie…

Encore sous l’effet de son petit encas précédent, le pouls de la rouquine dénudée s’emballa assez vite pendant que sa main s’était rapprochée de son corps. Glissant d’abord furtivement sur sa poitrine, avant de descendre jusqu’à son entre-jambe à mesure que son imagination travaillait. Rapidement ses caresses se firent plus présentes et appuyées, jusqu’à franchir le stade ou cette assoiffée de sexe fut désormais incapable de s’arrêter.

Sans tarder ni même jeter un regard autour d’elle pour s’assurer d’être seule, Shana vint agripper les bords de son string afin de le pousser vers le bas, descendant ce dernier à la mi-cuisses tandis qu’elle s’était agilement redressée sur ses genoux…

La rousse resta un moment à la verticale, les mains toutes deux bien occupées avant de lentement se laisser tomber vers l’avant. Elle contrôla sa chute afin d’atterrir au sol avec un moindre choc, terminant ainsi en appuis sur l’un de ses avant-bras. À quatre pattes et sans se soucier de ce qui l’entourait, la mage du Conseil était en train de s’offrir un plaisir solitaire des plus intenses… Sa main bien logée entre ses cuisses, trois doigts remuant en elle en plus d’avoir ses fesses présentées juste devant l’endroit d’où déboucherait n’importe laquelle de ses collègues voulant venir se baigner. Une vision qui serait de plus ajoutée à celle d’un rond mauve entre ses fesses, n’étant rien d’autre que le bout du sextoy logé en elle comme à son habitude.

À gémir comme elle le faisait, on allait pouvoir l’entendre facilement même à bonne distance et cela ne faisait qu’empirer, désormais en appuis sur sa joue, la croupe relevée pour permettre à sa seconde main de jouer furieusement avec son bouton de plaisir…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vacances forcées entre collègues (PV Minoda & Shumi Scion, Shana S. Cumdump)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
» Explications entre collègues (MATT)
» Pause café entre collègues [Alexis - Terminé]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: v2-
Sauter vers: