Fairy Tail RPG

Forum free rpg basé sur le manga Fairy Tail
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une visite de courtoisie toute professionnelle (PV Ephaez)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ephaez Alberona-Nova
avatar
Messages : 73
Points Magiques : 120
Date d'inscription : 09/03/2017
Localisation : Chez Cana Alberona.

Weekly Sorcerer
Guilde: Aucune
Mage de Rang:
Orientation Sexuelle: Lesbienne fidèle.
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie toute professionnelle (PV Ephaez)   Mer 31 Jan - 17:12

Des fêtes concupiscentes, la métisse en avait déjà fait part de son expérience à la tentatrice autoritaire durant le jeu de confession, une partie de ses propres pêchés passés dévoilés l’ayant surement excitée et inciter à choisir un tel endroit, cependant, il s’agissait de la première fois qu’elle en voyait une, depuis sa fuite. Les souvenirs, longuement réprimés, revenaient lentement, éveillés par les effluves corporels, les hormones qui envahissaient la pièce, les sons des claquements de fesses, des coups de hanches, des gémissements devenant des cris et des cris devenant souffles d’une satisfaction atteinte. Elle pouvait presque sentir sur le bout de sa langue le mélange des jus intimes. Accrochée à la blonde, la demoiselle à la coiffure imposante était entre des mains dangereuses, bien que toutes tensions entre les charmantes joueuses se fussent dissipées. La convoitise réciproque pour le corps de l’autre y aidant, une pensée fugace pour sa partenaire de cœur qui était, elle ne savait où, en ce moment, tandis que les vicieux penchants de la fidèle soubrette revenaient aux galops. Sa langue passe avec une lenteur calculée sur ses lèvres à la vue de toutes ces silhouettes en ébat, toute cette action dans le seul but d’offrir et de recevoir dans le plaisir charnel, la plus fine des récompenses.

À la réplique de la blonde de bon gout, son attention se porte au groupe désigné, son masque dissimulant ses pommettes, elle hochait de la tête, non sans poser sa main libre sur sa poitrine, sa voix se laissant quelque peu plus chaude qu’elle ne le souhaiterait.

« Je ne saurais me plaindre de ce que je vois. » Dit-elle, son regard se portant sur la féline, s’attardant sur la silhouette, qui attirait tant de regards, avant de sourire. Si les femmes avaient passé leur temps à jouer à la comédie dans sa demeure, le port du masque semblait leur faire dévoiler leur réelle essence. « Je suis bien contente, d’avoir prolongé notre jeu ne serait-ce que pour cette occasion d’admirer des courbes aussi attirantes de près. »

Le couple qui les avait rejoints faisait preuve d’une audace qui plaisait aux deux dames d’ébènes. Les rênes confiées à celle qui les avait emmenées sur ce lieu, Ephaez regarde comment la belle aux yeux aquatiques allait gérer la situation, tout en prenant sa présence en compte. Étouffant un rire à son aveu pour sa propre fascination sur les féminines silhouettes aux attributs masculins, elle frissonna à l’emprise exercée sur sa taille, la glissant plus près, les exhalaisons de la blonde, couvrant les parfums de luxure de l’orgie en place. Ses yeux se perdent aisément sur ce que cette proximité lui offrait comme angle de vue, oubliant momentanément les deux hermaphrodites, l’espace de longues secondes avant de sentir le souffle, probablement accidentel, qui lui rappelle la scène où elle était et prenant une position faussement navrée, jouait le rôle de timide avec facilité, se collant un peu plus à Gallia pour se rendre plus convaincante.

À la fin de sa phrase, elle ne s’attendait cependant pas à se retrouver à toucher et masser le postérieur bien musclé de l’interrogatrice. Sa main se laissant naturellement aller pour caresser la chair, elle sent avec surprise une sensation qu’elle reconnait, la forçant à mordre sa lèvre pour se calmer, les mouvements de queue glissant sous ses doigts, alors que lui vient l’idée de l’embêter en tiraillant dessus. Comprenant bien à quel jeu elle était invitée. Enfonçant ses doigts pour toucher la base de la queue, elle se restreint à la dernière seconde, se retenant de se gifler pour remettre en ordre ses idées. La tentation était cependant grande de venir montrer à la blonde qu’elles pouvaient être deux à se taquiner.

Le vice ne fit que grandir, la sans-culotte voulant démontrer au duo pourquoi elles y gagnaient à attendre, tout en affichant à Ephaez ce dont elle était capable, cette dernière était certaine qu’elle s’était décidée à faire cela uniquement dans le but de la chauffer encore plus et de l’inviter à lâcher ses convictions de fidélité. Les masques étaient véritablement tombés à présent qu’elles se cachaient derrière leur avatar de félin et de lapin.  

Frémissant sous l’activité de la main de sa partenaire, la femme aux oreilles de conil se trémousse involontairement, la considération de la sulfureuse était appréciée, la flattant de sa propre main venant pétrir sa fesse, ne pouvant cacher le plaisir coupable qu’elle ressentait, à se sentir ainsi excitée à la vue de ce qui allait suivre ; la sensation de la fourrure de la queue caressant toujours sa main, elle devait prendre sur elle pour ne pas s’essayer à en abuser, la sienne se mouvant à son propre déhanché qui se faisait sous les caresses légères, une motion double pour les femmes qui se partageaient le rôle de prédatrice et de proie.

Le spectacle commence, la lapine complètement absorbée par ce dernier sent la taquinerie se faire graduellement plus osée, la superbe impudente ne se gênait pas, mais elle n’était pas dans l’erreur de penser que la métisse apprécierait. La croupe remuante, dansant très discrètement, un mouvement de balancier se fait au rythme des mouvements de la main astiquant les demoiselles, le désir malsain de l’acte coupable, d’apprécier ce qu’elle ne devrait pas, l’interdit pimentait l’esprit de celle qui se faisait si assurée quant à la fermeté de son cœur et de ses envies. En réaction, elle glissa sa propre baladeuse sur les hanches de sa complice, longeant ses côtes, cherchant à satisfaire son propre besoin de montrer qu’elle n’était pas qu’une femme passive, sa main remonte à la naissance d’une poitrine pesante, pour s’y arrêter et redescendre avec une lenteur exagérée, passant ses ongles sur son dos avant de revenir sagement sur les collines du sud caressant de son long la propre queue de la féline, juste d’un autre genre que celles qui étaient devenues le jouet de la brulante dominante.

Même lorsque Gallia pris les choses en bonne salace qu’elle était, la respiration d’Ephaez se fit plus chaude, tournant de la tête pour honorer les deux excitées jouer incapable de résister aux apparats de la plantureuse, silencieuse, mais toujours actrice de la scène, Ephaez laissa échapper des souffles contre le visage de Gallia, admirant ses réactions, bien que son expression se cachait derrière le loup, elle pouvait voir le plaisir ressenti. C’est que la belle mouillait de manière évidente à présent et la métisse ne pouvait complètement dissimuler la tâche qui se faisait sur sa propre tenue.
C’est finalement l’heure du feu d’artifice et Ephaez était aux premières loges pour admirer cela. Les voix doubles, en accords tandis que les jets venaient remplir et couvrir les doigts de la bronzée, cette dernière n’en perdait pas pour venir l’aguicher et la provoquer, alors même qu’elle était en plein émoi.

« Je ne… Enfin. Satisfaite, ça je le suis… » Cherchant ses mots, la lapine déglutit, alors que la moiteur et la chaleur qu’elle ressentait de toute cette excitation la prenaient. « Je vais rentrer, pour cette fois… » Lâchant la croupe massée depuis le début, elle place ses mains entre ses cuisses, dans une futile tentative de cacher son état et surtout, sa vulnérabilité. « Je ne tromperais pas ma femme, même si ce n’est pas réciproque. » Sa volonté manquait de vraisemblance, glissant maladroitement ses lèvres contre sa joue, comme si elles étaient amies, comme si l’interrogatoire était un lointain passé, la soubrette souffle d’une voix peu crédible. « J’espère ne jamais te revoir, pour mon couple. »

Prenant la fuite, Ephaez se change rapidement, les cuisses honteusement tâchées, récupérant ses habits qui ne la couvraient pas plus, sa main gardait la sensation des fesses fermes, l’odeur de la chair toujours présente, l’ancienne révolutionnaire ne faisait plus la fière, ainsi perturbée. La fidélité avait limé sa résistance à l’érotisme et à la tentation, ou était-ce, simplement, la personne qui lui donnait cette impression. Elle quitte l’établissement, non sans jeter un dernier regard en arrière, rentrant d’un pas lent jusqu’à son domicile, les passants qui lui prêtaient attention ne voyant qu’une étrangère bien perturbée. Plus que sa journée, c’étaient une partie de ses convictions qui venaient d’être mises à mal avec une offensante facilité par l’inquisitrice.



Revenir en haut Aller en bas
Gallia Nova
avatar
Messages : 90
Points Magiques : 149
Date d'inscription : 23/03/2017
Localisation : Sur la plage d'Akane Beach

Weekly Sorcerer
Guilde: Conseil Magique
Mage de Rang: A
Orientation Sexuelle: Bisexuelle (préférence pour les femmes)
MessageSujet: Re: Une visite de courtoisie toute professionnelle (PV Ephaez)   Sam 17 Fév - 23:35

Le sourire narquois de Gallia en disait long. Elle savourait la gêne éprouvée par l'autre femme avec un plaisir non feint. Celle-ci mouillait comme une pucelle émoustillée. Le ton sur lequel cette dernière déclara sa satisfaction avait des airs de capitulations. Un rapide coup d'oeil sous sa ceinture, attirée par la vaine réaction de protection des mains de la métisse entre ses cuisses, lui apporta la conviction de sa victoire. Les siennes étaient aussi maculées de cyprine mais l'inquisitrice n'en avait cure de le dissimuler. À quoi bon avoir un geste de pudeur en ce lieu de débauche alors qu'il n'y avait plus rien d'anormal en matière de sexe ici ? Ce n'était pas les deux hermaphrodites qui la tétaient allègrement après avoir bien joui qui la contrediraient ! Peut-être y avait-il moyen d'aller plus loin pour agrémenter cette journée. On pouvait bien s'amuser à quatre comme à trois, après tout….

« Je vais rentrer, pour cette fois… »

La phrase crispa le sourire de la blonde. C'était assez prévisible mais, dans l'excitation du moment, on n'y songeait plus.

« Je ne tromperais pas ma femme, même si ce n’est pas réciproque. »

La phrase acheva de doucher les espoirs de la magicienne de débaucher à l'instant cette femme qui avait osé lui tenir tête ce jour. Dommage. La beauté exotique lui plaisait bien. Elle eut aimé la voir maintenant à genoux, juste devant elle, en train de lui montrer à quelle point sa langue pouvait être chaude et agile sur une chatte.

« Fais comme tu veux ! Dire que nous commencions à peine à nous découvrir...Regrettable ! » Affirma d'un air faussement désinvolte la chipie runique pour masquer sa déception.

À sa surprise, les lèvres de la soubrette lapine se posèrent sur joue, comme pour tâter son grain de peau, avec un peu de maladresse.

« J’espère ne jamais te revoir, pour mon couple. » Lui souffla l'autre femme sur un ton laissant à penser le contraire.

« Pour les besoins de la procédure, je crains que si ! » S'amusa malicieusement la peste du Conseil Magique en se mettant à haleter de nouveau.

Plus bas, l'une des hermaphrodites caressant ses cuisses tout en jouant avec son mamelon pris dans la bouche avide, venait de remonter sa main pour se mettre à masturber son bouton du plaisir. L'autre, elle, s'était saisi de la base de sa fausse queue féline et la faisait bouger doucement pour faire agréablement bouger le plug anal à l'autre bout afin de la stimuler. Le trio montait dans la gamme des plaisirs...

« … Mais, ma prochaine visite ne presse pas, [i]Cana[i/] ! » Précisa la blonde en insistant sur le prénom, d'une voix goguenarde. Façon de faire comprendre à la belle métisse que l'enquêtrice soupçonnait franchement l'imposture.

Pourtant bien occupée, Gallia suivit du regard le parcours de la femme aux cheveux violets jusqu'à ce qu'elle soit hors de vue. Oh oui ! Elle comptait bien lui rendre à nouveau visite. Cette fois-ci de préférence lorsqu'il y aurait son épouse. La magicienne ne doutait pas que son hôtesse lui avait menti au moins sur son identité. Voilà un comportement bien suspect qui titilla en elle sa curiosité. Rien de bien concret ni même sans doute d'illicite mais une occasion d'assouvir ses envies d'abus et de manipulation se présentait. Impossible d'y résister pour une garce de son acabit. La beauté exotique promettait d'être amusante à faire plier à ses envies et caprices. Et si la chipie runique pouvait y ajouter l'épouse de sa proie à ses jeux salaces, ça n'en serait que meilleur. Son imagination était sur le point de vagabonder sur les sévices qu'elle ferait subir au couple de « Cana » quand les sensations de son corps et les bruits de succions la ramenèrent à la réalité. Gallia avait tout le temps de planifier sa prochaine visite mais pour l'instant, elle avait deux belles futanari à combler et profiter sous la main. La simulatrice ne perdait rien à attendre sa prochaine venue. Oh que non !



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



_________________
"By mandate of the Magic Council, you are under arrest, bitchies!"

Ephy ♥️ Gally ♥️ Cana

Revenir en haut Aller en bas
 
Une visite de courtoisie toute professionnelle (PV Ephaez)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une simple visite de courtoisie ? [Jia Li]
» WAB: visite de courtoisie chez nos voisins strasbourgeois en août
» Visite de courtoisie ? ♦ PV Silyë Lorendil
» Une Visite de Courtoisie
» Une visite de courtoisie, dîtes-vous ? [PV Enetari] TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: v2-
Sauter vers: